Driss Benhima, Personnalité de l’Année du Tourisme… Quel rapport ?

Driss Benhima, Personnalité de l’Année du Tourisme… Quel rapport ?

Pour la troisième année consécutive la MAP décerne« les Prix des douze Personnalités de l’Année 2015 ». Grande surprise… pour le secteur du Tourisme et des loisirs, c’est le PDG de la RAM qui a remporté le titre alors que depuis des années il s’est désengagé du soutien au secteur du Tourisme et ne s’en cache pas… Grande stupeur donc ce matin chez les opérateurs du secteur à l’annonce de ces résultats.

C’est hier soir que devait avoir lieu la cérémonie de Remise des prix décernée par l'Agence Maghreb Arabe Presse (MAP) aux douze personnalités de l'année 2015, en signe de récompense pour leur parcours professionnel brillant et leur initiative citoyenne dans divers domaines.

Finalement l’événement a été annulé mais la MAP a comme même diffusé les résultats et les personnalités primées.

Ces lauréats, choisis au terme d'un sondage auquel ont été associés des médias marocains écrits, audiovisuels et électroniques, se sont « distingués par leur apport à un projet d'utilité publique, une gouvernance remarquable ou une démarche professionnelle empreinte d'une déontologie exemplaire. »

Quelle fut donc la surprise quand les opérateurs ont découvert que c’était Driss Benhima qui a été élu Personnalité de l’Année 2015 pour le secteur du Tourisme et des Loisirs.

« Citez-moi une seule action du PDG de la RAM en faveur du secteur du Tourisme en 2015, ou même les années précédentes? » questionne un professionnel aguérrit.« Cela signifie-t-il qu’il n’y a pas de vrais Personnalités du Tourisme… » s’interroge un autre. « Benhima est un opérateur du Transport et non du Tourisme, et il va à contre-courant des actions nécessaires au Tourisme… » ajoute un grand agent de voyage.

La MAP qui avait récompensé Abderrafie Zouiten, DG de l’ONMT en 2013 et Hamid Bentahar, DG du pôle luxe chez Accor en 2014 – deux professionnels connus et reconnus – a donc surpris et déçu cette année.

Pour la petite histoire, dans le questionnaire envoyé aux journalistes pour voter dans le cadre de cette compétition, trois noms figuraient : celui de Driss Benhima, celui de Lahcen Haddad, ministre du tourisme et celui de Omar Kabbaj, PDG du Mandarin Oriental.

Les plus positifs se demandent si la nomination de Driss Benhima n’est-elle pas le présage de l’orientation future du Contrat-Programme entre la RAM et l’Etat qui doit être renégocié et signé cette année. Peut-être que cela signifie que le tourisme sera intégré comme levier de développement de la compagnie… Rien n’est moins sûr…

Les autres Prix décernés par la MAP :

Il s’agit de Saâd Lamjarred (Art et Culture),

"Maison de vie de Marrakech - Fondation Lalla Salma- (Action Sociale), Mohamed Rabii (Sport),

Mohamed Benchaâboun (Finances),

Abdeljabbar El Manira (Santé),

Aziz Akhannouch (Economie et Entreprise),

Yassine El Omari (Médias et Communication),

Lahcen Daoudi (Politique et Gouvernance),

Naïm Kamal (Internet et Réseaux sociaux),

 Tarek El Mlih (Initiative citoyenne et développement humain)

Mustapha Bakkoury (Environnement, Energie renouvelable et développement durable).

Le 27 Janvier 2016
SOURCE WEB Par Tourisma Post

Les tags en relation

 

Les articles en relation

RAM : Une chaise contre un fauteuil

RAM : Une chaise contre un fauteuil

Le bras-de-fer opposant la  RAM à ses pilotes de ligne, se chiffrant à 20 millions de DH de pertes par jour, est autrement réglementaire. En sous-effectif e...

RAM : Une chaise contre un fauteuil

RAM : Une chaise contre un fauteuil

Le bras-de-fer opposant la  RAM à ses pilotes de ligne, se chiffrant à 20 millions de DH de pertes par jour, est autrement réglementaire. En sous-effectif e...

Au'revoir, au'revoir Président !

Au'revoir, au'revoir Président !

La rumeur circulait depuis hier. L'information est désormais officielle. Driss Benhima quitte la Royal Air Maroc... Il était temps. Comme dans la publi...