De gros investissements du groupe OCP pour renforcer l'attractivité des provinces du sud du Maroc

De gros investissements du groupe OCP pour renforcer l'attractivité des provinces du sud du Maroc

Les projets lancés par le roi Mohammed VI, vendredi à Laâyoune, dont le groupe OCP (Office Chérifien des Phosphates) supervise la réalisation, sont un véritable levier du renforcement de l'attractivité économique des provinces du sud du Royaume.

De gros investissements du groupe OCP pour renforcer l'attractivité des provinces du sud du Maroc

Découlant du modèle de développement des provinces du sud, ces projets s'assignent pour objectifs de créer la richesse au niveau local et d'y enclencher une véritable dynamique basée sur la coopération et la solidarité économiques.

ainsi, le complexe industriel intégré de production d'engrais est de nature à valoriser les ressources en phosphate et contribuer au renforcement de la compétitivité des provinces du sud du Royaume, de même qu'il ambitionne de promouvoir le tissu industriel des PME-PMI mais aussi les nouveaux métiers inhérents à la transformation des phosphates en engrais.

Ce mégaprojet est de nature à consacrer le leadership du Maroc sur le marché mondial des phosphates et dérivés, qui se base désormais sur les normes de productivité, la rentabilité et l'approche de pérennité.

Catalyseur du développement industriel, ce projet d'envergure illustre, de la plus limpide des manières, la détermination du Souverain à raffermir le développement intégré des provinces du sud.

Cette nouvelle plateforme vient ainsi étoffer les infrastructures de la production industrielle au Maroc, dans le cadre d'une vision claire et intelligente qui projette de renforcer la compétitivité de l'économie nationale et d'étendre son ouverture sur les marchés internationaux.

De même, elle permettra au groupe OCP de conforter ses avantages concurrentiels à l'international en portant à leur nec plus ultra les paramètres de productivité, de valorisation du capital immatériel et de création de la valeur ajoutée.

Cette nouvelle structure, qui générera à terme près de 1.270 emplois, va de pair avec la stratégie du groupe OCP qui vise à porter sa capacité de production à 12 millions de tonnes en 2017, au lieu de 4,5 millions de tonnes en 2010 et 8 millions en 2014.

Autre projet, La technopôle Foum El Oued-Laâyoune, dont les travaux de construction ont été également lancés ce vendredi par le roi, vise à doter les provinces du sud d'une cité du savoir et de l'innovation.

Mobilisant des investissements de l'ordre de 2 milliards de dirhams, ce projet renseigne sur une autre déclinaison de la stratégie industrielle du groupe OCP, en l'occurrence l'encouragement de la création et la valorisation du capital humain.

Intégré, ce projet est porté par l'ambition d'améliorer les programmes de formation continue au profit des salariés de ce groupe et d'optimiser la performance de son système industriel.

Le lancement des travaux de réalisation de cette technopôle en dit long également sur le souci permanent du souverain d'encourager l'investissement et la libre initiative, de promouvoir les compétences des jeunes et de soutenir la protection du patrimoine local.

Située à 18 km de la ville de Laâyoune, la future technopôle comportera un Pôle d'Enseignement et de Recherche autour de thématiques liées à l'environnement saharien, un Pôle de soutien au développement économique des régions du Sud et un Pôle culturel, ainsi que des infrastructures sociales.

Favorisant de nombreuses retombées, notamment en termes de création d'emplois et d'investissements, la technopôle de Foum El Oued devra créer 1.200 emplois permanents à l'horizon 2022.

Le 05 Février 2016
SOURCE WEB Par Atlas Info

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Gazoduc Nigeria-Maroc: un rêve africain

Gazoduc Nigeria-Maroc: un rêve africain

Lors de la signature, dimanche 10 mai 2018, de la déclaration conjointe entre le Royaume et le Nigéria sur le gazoduc régional, par Amina Benkhadra et Farouk...