Le Maroc lance son plan d’action 2016 de lutte contre la cybercriminalité

Le Maroc lance son plan d’action 2016 de lutte contre la cybercriminalité

La 3e édition de la campagne nationale de lutte contre la cybercriminalité a été lancée officiellement ce mardi. Le plan d’activités pour l’année 2016 a été exposé. 

Sous l’égide du ministère de l’Industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique et en partenariat avec des universités marocaines, des établissements publics et privés, le Centre marocain de recherches polytechniques et d’innovation (CMRPI) a lancé officiellement la troisième édition de la campagne nationale de lutte contre la cybercriminalité, ce mardi 9 février, au sein de la Bibliothèque nationale du royaume à Rabat.

"Nous sommes et serons davantage exposés aux grands dangers de la cybercriminalité et, en particulier nos enfants. Adopter une stratégie visant à sensibiliser les Marocains aux bonnes pratiques s’avère primordiale", alerte Youssef Bentaleb, président du CMRPI.

La stratégie de cyber-sécurité exposée par M. Bentaleb, tourne autour de 6 activités, adressées particulièrement aux entreprises du secteur privé marocain, par un programme de sensibilisation, de formations et accompagnement :

-          Trois ateliers de formation: Encadrés par des experts du CMRPI et des universitaires de renommée internationale, ces ateliers de formation et d’accompagnement pour la lutte contre la cybercriminalité auront lieu en février et lors du mois de mars à Kénitra :

1-      Maîtrise de risques majeurs de cybercriminalité (du 9 au 11 février)

2-      Gouvernance SI et stratégie de la cybersécurité (du 23 au 25 février)

3-      Cyber-attaques et cyber-sécurité avancée (du 2 au 4 mars)

Les participants auront l’occasion d’acquérir les compétences techniques et managerielles pour remonter les vulnérabilités de l’organisation, analyser et estimer le risque et répondre aux incidents et se défendre contre les attaques cybercriminelles.

-          Un symposium national de cyber-sécurité et cybercriminalité: Destiné aux responsables des systèmes d’information, ce premier symposium national de cyber-confiance, prévu les 15 et 16 avril à Kénitra, a pour but d’évoquer les enjeux relatifs à la cyber-sécurité, de présenter les problématiques liées à la pratique de la sécurité des systèmes d’information, mais également de proposer des solutions.

-          Un accompagnement: De février au mois de septembre 2016, la campagne 2016 propose aux établissements des solutions optimisés formulées par des experts, afin d’accompagner les établissements de divers secteurs d’activité, pour la mise en place d’une stratégie de lutte contre la cybercriminalité. Un projet de plate-forme d’accompagnement sera développé.

-          Sensibilisation du large public: L’une des plus importantes mesures pour combattre la montée de la cybercriminalité est la sensibilisation. Ainsi, la campagne continuera son plan de sensibilisation grand public, notamment chez les élèves et étudiants sur de multiples supports de communication, en collaboration avec le ministère de l’Education nationale et de la formation professionnelle, celui de l’Enseignement supérieur et également le ministère de la Solidarité de la femme de la famille et du développement social.

-          Une conférence internationale de cyber-sécurité: Le CMRPI organisera une conférence internationale de cyber-sécurité les 16 et 17 septembre à Rabat. Objectif: poursuivre le débat sur l’actualité et les enjeux relatifs aux sujets de la cyber-sécurité et cybercriminalité.

-          Un forum euro-africain: Les 15, 16 et 17 septembre verra l’organisation du premier forum euro-africain sur la cyber-sécurité à Rabat. L’événement rassemblera l’ensemble des acteurs principaux dans le domaine de la confiance numérique et de la lutte contre la cybercriminalité et présentera les dernières avancées scientifique et techniques autour de la thématique.

Dans un monde connecté plus que jamais, Internet touche pratiquement tous les aspects de la vie quotidienne. Le Maroc en a pris conscience et se mobilise pour lutter contre le phénomène de la cybercriminalité, qui coûte quelque 500 milliards de dollars par an à travers le monde.

Le 09 Février 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation