Forum du Réseau des femmes arabes parlementaires : Main dans la main vers la justice et l’égalité

Forum du Réseau des femmes arabes parlementaires : Main dans la main vers la justice et l’égalité

ONU Femmes, dans le cadre du programme « Spring Forward For Women », en participation avec l’Union Européenne, accueille, les 9 et 10 Février le «Forum du Réseau des femmes arabes parlementaires pour l’égalité» («Ra’edat”), qui réunit le plus grand réseau de femmes parlementaires du monde arabe. 150 participants de plus de 20 pays, entre parlementaires, décideurs, organisations régionales et internationales ainsi que la société civile, se réuniront à Rabat pour débattre de thématiques sensibilisant à l’inclusion des femmes dans la politique.

Le réseau des femmes parlementaires arabes pour l’égalité (« Raedat » en arabe ou « Pionnières »), est un réseau parlementaire régional qui plaide pour l’égalité des genres et la participation équitable des femmes dans l’élaboration des politiques au sein des pays arabes. Le réseau a pour mission d’unifier les efforts déployés par les parlementaires actuelles et celles qui les ont précédées, afin d’assurer la parité d’accès aux postes décisionnels d’ici 2030. Dans cette même optique, le réseau œuvre pour la modification des législations qui régissent la sphère politique, notamment les lois électorales relatives aux parlements, conseils municipaux et gouvernements locaux, ainsi que celles relatives aux partis politiques. Il vise également à activer des fonds et des programmes dédiés à l’autonomisation économique, politique et sociale de la femme. En effet, le réseau « Raedat » a été instauré avec l’aide du programme « Spring Forward For Women », un programme régional conjoint entre l’Union Européenne et l’ONU Femmes et financé par l’UE.

Le 09 Février 2016
SOURCE WEB Par L’opinion

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Espérer du

Espérer du "Regrexit"

LONDRES – Jusqu’à ce que les Britanniques décident de la quitter, le plus grand problème de l’Union européenne semblait être la crise des réfugiés,...