Tourisme: Grande offensive sur le marché russe

Tourisme: Grande offensive sur le marché russe

30 médias russes découvrent les potentialités locales

La visite se poursuit jusqu’au 18 février

Un voyage de presse a été organisé pour une trentaine de journalistes russes par l’Office national marocain du tourisme (ONMT), conjointement avec le Centre régional du tourisme (CRT) d’Agadir, dans le cadre de la stratégie dédiée au marché russe. L’objectif étant le renforcement des actions initiées par l’ONMT et les professionnels du tourisme sur ce marché porteur afin d’attirer annuellement quelque 200.000 touristes russes vers le Maroc (Ph. L’Economiste)

Abderrafie Zouiten en a fait une priorité et la machine est désormais en marche pour conquérir le marché russe. C’est ainsi que depuis vendredi dernier, une délégation, composée de 30 journalistes russes représentant la presse touristique et généraliste, a fait le déplacement à Agadir pour en découvrir les potentialités et atouts.  Un voyage de presse, organisé par l’Office national marocain du tourisme (ONMT), conjointement avec le Centre régional du tourisme (CRT) d’Agadir, dans le cadre de la stratégie dédiée au marché russe. L’objectif étant le renforcement des actions initiées par l’ONMT et les professionnels du tourisme sur ce marché porteur afin d’attirer quelque 200.000 touristes annuellement.

Une réception a été organisée samedi matin à la wilaya à l’honneur de la délégation russe. A cette occasion, Zineb El Adaoui, wali de la région Souss Massa et gouverneur de la préfecture d’Agadir Ida Outanane, a présenté les potentialités touristiques de la destination en rappelant que celle-ci comprend l’une des plus belles baies du monde. «En plus du tourisme balnéaire et environnemental, la destination Agadir se prête au tourisme culturel, de santé et de bien-être», a déclaré Zineb El Adaoui. «Elle recèle également d’énormes opportunités d’investissement», a-t-elle ajouté. Lors de la présentation faite par le CRT sur les atouts de la région, les questions des journalistes russes ont porté justement sur les connexions aériennes disponibles et à venir. Mais aussi sur la capacité litière, le service… et les dispositions des professionnels du tourisme pour accueillir une clientèle russophone. «Nous sommes charmés par l’accueil chaleureux et le temps clément, mais nous nous soucions aussi du degré de sécurité dans le pays, et je vois que cette question est prise très au sérieux par les responsables», a déclaré Nina Lesina, présidente de l’Union des journalistes russes. L’ONMT compte organiser un autre voyage pour mettre les avantages et les offres de la destination Maroc au bénéfice de quelque 400 agences de voyages russes. Et ce, en plus de l’organisation d’événements culturels à Moscou et à Saint-Pétersbourg.

Négociations avec 4 tour-opérateurs

Durant leur séjour qui s’étale du 12 au 18 février, et en plus de la destination balnéaire Agadir, les journalistes russes vont découvrir d’autres villes marocaines. Notamment Marrakech, Casablanca et Rabat. «Nous allons  lancer une grande campagne de communication et fédérer toutes les énergies afin de séduire le marché russe», explique pour sa part Samir Soussi Riah, directeur de l’Office national marocain du tourisme à Moscou.  «Des négociations que nous avons avec quatre grands tour-opérateurs russes vont découler sur la mise en place de charters reliant Agadir et Moscou, Saint-Pétersbourg et Ekaterinbourg», a-t-il ajouté. Ceci, en plus des vols qui seront mis en place par la RAM.

Le 17 Février 2016
SOURCE WEB Par L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation