Transport aérien RAM interdit les batteries lithium-ion en soute

Transport aérien RAM interdit les batteries lithium-ion en soute

L’interdiction concerne les ordinateurs portables, certains appareils médicaux portatifs, des équipements audiovisuels et industriels…

La compagnie aérienne nationale précise que la sécurité est un facteur majeur au sein de sa politique et qu'elle applique déjà cette recommandation depuis quelques mois.

Royal Air Maroc tient à informer sa clientèle des recommandations des organisations mondiales du transport aérien, en particulier l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI), d'interdire à partir du 1er avril 2016 le transport de batteries lithium-ion en soutes des avions.

Dans un communiqué parvenu lundi à la MAP, la compagnie aérienne nationale précise que la sécurité est un facteur majeur au sein de sa politique et qu'elle applique déjà cette recommandation depuis quelques mois, ajoutant qu'elle a mis en œuvre cette mesure réclamée par plusieurs compagnies aériennes avant la décision de l'OACI prise lundi dernier.

Les services d'enregistrement de la compagnie informent ainsi tous les passagers qu'ils ne sont pas autorisés à enregistrer des bagages en soute contenant des appareils électroniques fonctionnant avec batteries lithium-ion tels les ordinateurs portables, certains appareils médicaux portatifs, des équipements audiovisuels et industriels.

La compagnie précise que les passagers peuvent, cependant, transporter ces appareils dans les bagages en cabine et que la décision de l'OACI est motivée par des raisons de sécurité et par les risques de surchauffe des batteries lithium-ion suite à des cas survenus sur certains vols.

Le 29 Février 2016
SOURCE WEB Par Le Matin

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Hajj 2017 : RAM dévoile son dispositif

Hajj 2017 : RAM dévoile son dispositif

Royal Air Maroc lancera le 8 août prochain ses vols pour la phase aller du Hajj 2017. Au total, la compagnie nationale a programmé 150 vols, ce qui lui permet...

Tourisme : le marché chinois se tasse

Tourisme : le marché chinois se tasse

Le nombre de touristes chinois ayant visité le Maroc en 2018 s’élève à 180 000. Les prémices de l’année 2019 n’augurent pas une croissance exponenti...

Rien ne s’arrange à Dakhla

Rien ne s’arrange à Dakhla

Les services de la Météorologie nationale signalent des tempêtes de sable dans la région de Oued Eddahab qui empêchent le décollage et l’atterrissage de...