Solaire et éolien, les projets d’Acwa power au Maroc

Solaire et éolien, les projets d’Acwa power au Maroc

En plus du complexe Noor de Ouarzazate, dont il est le principal investisseur, le saoudien Acwa power est présent au Maroc, à travers 3 autres projets. Au total, 3 projets solaires et un éolien. Les détails.

Non, ce n’est pas une faute de frappe. On parle bel et bien du groupe Acwa et non pas d’Akwa. Phonétiquement, l’amalgame peut vite se poser, surtout que les deux groupes opèrent dans le même secteur, l'énergie.

Acwa est le principal investisseur et développeur du plus grand complexe solaire au monde, Noor I, inauguré au début du mois de février par le Roi Mohammed VI. Le groupe saoudien est actionnaire à hauteur de 70% dans ce projet, aux côtés de Masen, à raison de 25% et des espagnols Aries et TSK, pour 2,5% chacun.

Le groupe assure la conception, la réalisation, l’exploitation et la maintenance de la centrale Noor I, avec un investissement global de 4 MMDH (7 MMDH au total dans le projet). La technologie utilisée s’appuie sur des capteurs cylindro-paraboliques. Le stockage se fait à travers des sels fondus.

Sur une superficie de 450 hectares et en service depuis le 4 février, la centrale permettra une production annuelle de 1.700 mégawatts. «La centrale est dotée d’une capacité de 3 heures de stockage thermique. Cette production n’est pas constante. Elle varie d’un mois à l'autre selon la radiation solaire», a expliqué Badis Derradji, directeur général d’Acwa power au Maroc, au cours d’une rencontre avec la presse, ce 4 mars.

Le groupe s’était adjugé le projet en 2012, en présentant une offre 28,8% inférieure à celle du 2e soumissionnaire, soit 250 millions de dollars d’économie pour le Maroc.

Noor II et Noor III

Le groupe saoudien a également été désigné pour développer et exploiter les projets de centrales solaires de Noor II et Noor III, de puissances, respectivement, de 200 et 150 mégawatts (MW). Le premier sera livré au cours du troisième trimestre 2017 et Noor III à la fin de la même année.

Pour Noor II, Acwa est également actionnaire à 70%, Masen à 25% et l’espagnol Sener à 5%. La centrale aura une capacité de 7 heures de stockage.

Quant à Noor III, l’entreprise est là aussi le principal investisseur, à hauteur de 75% et Masen à 25%.

Les trois projets Noor I, II et III, permettront d’injecter 580 MW d’électricité dans le réseau électrique du Maroc.

Le projet éolien Khalladi à Tanger

Situé à 15 kilomètres de Tanger, le projet éolien Khalladi est une ferme éolienne de 120 MW, dont le démarrage est prévu pour les semaines à venir. «Après avis favorable de l’ONEE, nous avons obtenu l’autorisation préliminaire du ministère de l’Energie. Le projet est en phase finale de bouclage de financement, avec un démarrage de la construction dans les semaines à venir», affirme M. Badis.

Le projet représente un investissement de près de 1,8 milliad de DH. Acwa y investit à hauteur de 70%, aux côtés d'Arif à raison de 25% (Argan infrastructure fund) et d’UPC renewables (5%).

Le groupe travaille également sur le projet solaire de Midelt, mais n’en donne pas de détails.

Fondé à 2002 à Riyad, Acwa détient un portefeuille portant une capacité de production de 21 GW d’électricité et de 2,5 millions de m3 par jour d’eau dessalée. Le groupe emploie plus de 2.300 personnes, déployées sur 32 centrales à travers le monde.

Le 05 Mars 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Energie: le Maroc bientôt indépendant?

Energie: le Maroc bientôt indépendant?

Un rapport du Forum économique mondial salue la réalisation de la Centrale solaire Noor, installée près de Ouarzazate. Selon le document, le Maroc est en tr...