Bilan cinématographique 2015: 20 films étrangers tournés au Maroc pour plus de 366 millions de DH

Bilan cinématographique 2015: 20 films étrangers tournés au Maroc pour plus de 366 millions de DH

Le Centre cinématographique marocain (CCM) a dévoilé, samedi à Tanger, peu avant la clôture du 17ème Festival national du film (FNF), le bilan cinématographique au titre de l'année 2015, qui fait état du tournage au Maroc de 20 long-métrages, des court-métrages et des séries télévisées, avec un investissement de plus de 366,39 millions de dirhams (MDH).

Ainsi, le Maroc a accueilli en 2015 le tournage de 20 long-métrages étrangers, d'une enveloppe budgétaire de 143,73 MDH, lit-on dans le document. Ces productions sont essentiellement américaines, anglaises, françaises, allemandes et italiennes.

A cela s'ajoute 11 court-métrages qui ont été tournés au Maroc avec un investissement de 4,97 MDH, 32 publicités (24,12 MDH), 13 séries télévisées (plus de 180,50 MDH), 2 films télévisés (13,065 MDH), ajoute-on.

Concernant le budget investi au Maroc par les producteurs étrangers, il a progressé de 22,14 MDH en 2010 à 4,36 MDH en 2015.

Vingt long-métrages produits et plus de 62 MDH d'aide publique au soutien de la production nationale

Le CCM a également fait état d'une production de 20 long-métrages et 123 court-métrages, et d'un montant de 62,58 millions de dirhams (MDH) d'aide publique à la promotion de la production cinématographique nationale.

Ainsi, cette enveloppe budgétaire concerne les avances sur recettes avant et après production, ainsi que l'aide à l'écriture et à la réécriture du scénario, a expliqué le directeur du CCM, Sarim Fassi Fihri, notant que la Commission du Fonds d'aide à la production cinématographique a accordé une avance sur recettes à 23 long-métrages, contre 25 films une année auparavant, dont 13 films avant production (48,20 MDH), 4 films après production (4,60 MDH), 4 films pour la réécriture du scénario (220.000 dirhams) et 2 films pour l'écriture du scénario (120.000 dirhams).

La Commission a également décidé de donner une avance sur recettes à 7 court-métrages, soit le même nombre de 2014, dont 1 film avant production (160.000 dirhams) et 6 films après-production (870.000 dirhams), a-t-il poursuivi.

L'aide cinématographique publique a également concerné des projets de films documentaires autour de l'histoire, la culture, le patrimoine culturel sahraoui hassani, dont 7,55 MDH réservés à 9 films avant production, 500.000 dirhams consacrés à un documentaire après production, 300.000 dirhams à la réécriture du scénario de 4 films et 60.000 dirhams à l'écriture du scénario d'un film.

Sur le plan de l'activité d'exploitation cinématographique, les recettes guichet y afférentes sont estimées à environ 74,462 MDH réalisés au niveau de 31 salles de cinéma, qui sont dotées de 57 écrans, contre 66,726 MDH en 2014.

Le box-office des films marocains a été dominé par le film ''Le Coq'' d'Abdellah Ferkous avec 100.060 entrées, suivi de "Les transporteurs" de Said Naciri avec 95.535 entrées.

Le cinéma marocain continue, par ailleurs, à être présent en force dans les évènements cinématographiques internationaux. Ainsi, les films marocains ont été en lice dans la compétition officielle de 33 festivals en 2015, alors qu'ils ont été présents en dehors de la compétition officielle dans 37 festivals.

Dans le même cadre, 20 films marocains ont été primés à l'étranger en 2015, dont 15 longs métrages et 5 courts métrages.

Le CCM a, par ailleurs, lancé le projet de numérisation de 100 ans d'archives du cinéma marocain. La première phase du projet a porté sur les documents photographiés entre 1905 et 1940, alors que la deuxième étape, qui commence en mars courant, concerne la numérisation au niveau du laboratoire du Centre.

Le 08 Mars 2016
SOURCE WEB Par L’opinion

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation