Acwa Power s’aligne sur Noor Midelt

Acwa Power s’aligne sur Noor Midelt

Une offre en préparation pour soumissionner au futur appel d’offres international

Projet éolien Khalladi: démarrage imminent des travaux

Appétit grandissant chez Acwa Power. Déjà attributaire des trois premières centrales du programme Noor Ouarzazate (d’une puissance agrégée d’un peu plus de 500 MW) et pré-qualifié pour la 4e fois, le géant saoudien des énergies renouvelables et de la désalinisation d’eau affiche son intention de soumettre une offre pour le développement de Noor Midelt, un des composantes majeures du programme solaire marocain. La première phase de ce complexe (Noor

MI) a fait l’objet d’une manifestation d’intérêt lancée le 31 décembre 2015. «Les équipes de développement du groupe ont travaillé sur le montage d’une offre en vue de soumissionner à l’attribution de ce projet», annonce Badis Derradji, manager des activités du groupe au Maroc. «Noor

MI» sera constitué d’une ou plusieurs centrales de technologie hybride, combinant des options thermo-solaire (CSP) et photovoltaïque (PV), d’une puissance installée de près de 400 MW par centrale. Ces sites seront développés sur le schéma IPP (Independent power producer). Le futur attributaire sera sélectionné à travers un appel d'offres international en plusieurs étapes. En attendant, les premières semaines de mise en service de Noor

I sont concluantes. Vendredi 4 mars dernier, la centrale a injecté un volume de 1.700 M

Wh dans le réseau national de l’ONEE, son client final exclusif. Rappelons que cette électricité est commercialisée au tarif de 1,6 DH/k

Wh! Un record mondial de compétitivité sur le segment du CSP. Noor

I table sur une production de 500.000 M

Wh à l’année, avec une capacité de 500 M

Wh en heure de pointe de consommation. Quant à Noor II et III (2 milliards de dollars d’investissement), dont les travaux de construction ont été lancés en marge de l’inauguration royale de Noor

I, le développeur se projette sur une livraison pour fin 2017, conformément à l’annonce déjà faite par Masen. Mais Acwa Power ne s’active pas uniquement dans le solaire. L’opérateur investit aussi dans la filière éolienne à travers le parc Khalladi, au nord du Maroc, d’une capacité de 120 MW.

Le démarrage effectif des travaux de construction de cette ferme éolienne devrait intervenir dans les toutes «prochaines semaines», selon le top-management d’Acwa Power au Maroc. Cette phase est d'ailleurs déjà lancée en «ordre de service limité». Le bouclage financier du projet a été opéré en novembre dernier, sur la base d'une dette bancaire long terme de 1,3 milliard de DH levée auprès de la Berd et de BMCE. Le coût global du projet est estimé à 1,8 milliard de DH.

Plus de 4 milliards de dollars d’actifs En

R au Maroc

Entre l’éolien et le solaire, Acwa Power détient au Maroc un portefeuille global de près de 350 MW, pour une valeur globale d’actifs dépassant les 4 milliards de dollars. Opérant sur le marché local depuis 2012, le management du groupe ne cache pas par ailleurs ses ambitions pour le segment du dessalement d’eau de mer, l’un de ses principaux domaines d’expertise. Le développeur contrôle aujourd’hui 5 entités juridiques au Maroc, essentiellement des sociétés de projet. Dans le monde, le portefeuille d’actifs du groupe se chiffre à plus de 30 milliards de dollars, soit une capacité de 21 GW d’électricité et de 2,5 millions de m3/jour d’eau dessalée.

Le 08 Mars 2016
SOURCE WEB Par L’économiste

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Masen: Alerte sur l’endettement

Masen: Alerte sur l’endettement

Six ans après sa création, des résultats encore dans le rouge Noor 1 devrait faire rentrer les premiers dividendes cette année L’endettement frôle ...