Parité La DG de l'UNESCO salue l'expérience marocaine en matière de promotion des droits et de la participation des femmes

Parité La DG de l'UNESCO salue l'expérience marocaine en matière de promotion des droits et de la participation des femmes

Mme Bokova a souligné l'importance de l'éducation en tant qu'enjeu primordial pour la promotion de la situation des femmes.

Irina Bokova a mis l'accent sur les avancées majeures réalisées en faveur de la promotion des droits des femmes sous l'impulsion de S.M. le Roi Mohammed VI.

La directrice générale de l'UNESCO, Mme Irina Bokova, a salué mardi l'expérience du Maroc en matière de promotion des droits, de la participation politique et de l'intégration économique des femmes.

Intervenant à l'ouverture d'une table ronde sous le thème : «Droit des femmes au Maroc : entre promesses et effectivité», organisée au siège de l'UNESCO à l'occasion de la Journée internationale de la femme, Mme Bokova a souligné que le Maroc œuvre de manière cohérente pour promouvoir l'autonomisation des femmes, estimant que cette expérience mérite d'être partagée et servir de modèle dans d'autres pays.

La responsable onusienne a, dans ce sens, mis l'accent sur les avancées majeures réalisées en faveur de la promotion des droits des femmes sous l'impulsion de S.M. le Roi Mohammed VI, notamment l'adoption du Code de la famille en 2003 et de la Constitution de 2011, qui a consacré l'égalité entre les hommes et les femmes en vue de réaliser la parité.

Elle a également relevé la volonté politique qui existe au Maroc pour relever les défis en faveur d'une pleine participation des femmes dans tous les domaines et de l'égalité des genres, notant qu'il faut, au Maroc comme ailleurs, travailler pour le changement des mentalités pour permettre aux femmes de s'épanouir et de faire bénéficier leurs sociétés de leur énorme potentiel.

Par ailleurs, Mme Bokova a souligné l'importance de l'éducation en tant qu'enjeu primordial pour la promotion de la situation des femmes, affirmant qu'au niveau mondial, les filles sont beaucoup trop nombreuses à abandonner l'école et que deux adultes analphabètes sur trois dans le monde sont des femmes.

Cette rencontre, tenue avec la participation de la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Mme Mbarka Bouaida et de responsables et experts, en présence notamment de l'Ambassadeur, Déléguée permanente du Royaume du Maroc auprès de l'UNESCO, Mme Zohour Alaoui, a dressé un état des lieux de la situation des femmes au Maroc et examiné les perspectives d'avenir en vue de réaliser l'égalité et la parité femmes-hommes.

Le 09 Mars 2016
SOURCE WEB Par LE MATIN

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Les travers du non-droit

Les travers du non-droit

Les violations du Code du travail font perdre 0,5 point de croissance au Maroc Censés contribuer à entretenir des relations sociales saines et propices au ...