De l’art, de l’écologie et de la sardine pour promouvoir la destination de Mogador

De l’art, de l’écologie et de la sardine pour promouvoir la destination de Mogador

Première édition du Printemps d’Essaouira

Le Conseil provincial du tourisme à Essaouira (CPTE) en collaboration avec la délégation provinciale du tourisme vient d’organiser la première édition du Printemps d’Essaouira les 5 et 6 mars courant.

Un événement qui s’est déroulé sous le signe de la sensibilisation, la créativité, et la valorisation des richesses culturelles et naturelles dont regorge Mogador.

Campagne de nettoyage de la plage, concours de dessin en plein air, fête de la sardine au cœur de la Sqala, fantasia sur la plage et course féminine, telles sont quelques-unes des activités qui ont marqué la première édition du Printemps d’Essaouira.

Ce nouveau rendez-vous vise la promotion de la destination tout en contribuant à l’enracinement des valeurs d’ouverture et de partage.

Le président du CPTE a saisi l’occasion pour présenter la stratégie de développement de la destination d’Essaouira en dévoilant l’agenda 2016 ainsi que les projets à venir de la ville.

Connue pour la richesse et la diversité de son produit touristique,  Essaouira se dotera d’une station  « Biladi » au niveau de la commune de Sidi Kaouki, en vue de  développer et promouvoir des produits qui répondent aux attentes et aux modes de consommation des touristes nationaux.

Par ailleurs, un plan de développement   du tourisme rural et de nature a été  mis en œuvre en concertation avec l’ensemble des opérateurs concernés afin de valoriser l’arrière-pays de la destination.

L’île de Mogador n’est pas en reste dans cette dynamique de valorisation du potentiel naturel et historique de la ville. En effet, des études sont en cours pour sa valorisation touristique durable à travers des modalités et des actions respectueuses de l’environnement.

Il faut toutefois souligner qu’en dépit de l’amélioration du trafic aérien de 4,85% à l’aéroport de Mogador, qui s’est doté d’une nouvelle aérogare inaugurée en 2010 avec une capacité d’accueil de 300.000 passagers par an, les deux lignes entre la ville des Alizés, Paris et Londres restent insuffisantes pour promouvoir la destination.

En termes de nuitée, les établissements d’hébergement touristique classés ont enregistré 165.000 arrivées et 417.601 nuitées en 2015.

Le 10 Mars 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

La lente décrépitude d’Essaouira

La lente décrépitude d’Essaouira

Depuis plusieurs années, la ville est au centre d’un projet destructeur favorisant la médiocrité et semant la confusion “Une visite Royale». Une dol...