Sahara: le Maroc demande à la MINURSO de plier bagages

Sahara: le Maroc demande à la MINURSO de plier bagages

Le Maroc est bien décidé à ne pas laisser passer ni les propos inacceptables ni les agissements inadmissibles du Secrétaire général des Nations unies, coupable d’un manque de neutralité avérée sur la question du Sahara.

Le gouvernement du Royaume du Maroc a ainsi pris des "mesures immédiates", à savoir "une réduction significative, dans les jours qui viennent, d'une grande partie de la composante civile et plus particulièrement le segment politique de la MINURSO, l'annulation de la contribution volontaire qu'accorde le Maroc au fonctionnement de la MINURSO et l'examen des modalités de retrait des contingents marocains engagés dans les Opérations de Maintien de la Paix".

"Le Royaume du Maroc se réserve le droit légitime de recourir à d'autres mesures, qu'il pourrait être amené à prendre, pour défendre, dans le strict respect de la Charte des Nations Unies, ses intérêts supérieurs, sa souveraineté et son intégrité territoriale", souligne mardi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

On indique également sur hautes Instructions du roi Mohammed VI, le ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Salaheddine Mezouar s'est rendu, le 14 mars 2016, à New York, afin de rencontrer le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-Moon.

Le ministre a rappelé à M. Ban Ki-Moon que le terme "occupation" qu'il a utilisé pour qualifier la présence du Maroc dans son Sahara est une "ineptie juridique et une erreur politique grave".

"Aucune résolution du Conseil de Sécurité n'a utilisé une telle terminologie. L'emploi de cette référence constitue ainsi une insulte au peuple marocain et à une Nation qui a consenti de lourds sacrifices pour recouvrer progressivement son indépendance et défendu son intégrité territoriale", souligne le communiqué.

Au cours de ce même entretien, M. Mezouar a informé le Secrétaire général de "la dénonciation ferme et du rejet total par le Royaume du Maroc, le peuple marocain et l'ensemble de ses forces vives, de ses propos inadmissibles et de ses actions condamnables au sujet de la question du Sahara marocain, lors de sa récente visite en Algérie".

Le Maroc s’indigne par ailleurs de voir le Secrétaire général contester le droit légitime et démocratique d’un peuple de manifester et souligne la gravité de réduire l’Organisation des Nations Unies à l’affect personnel de son secrétaire général.

Le 15 Mars 2016
SOURCE WEB Par Atlas Info

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Visite de S.M le Roi à Madagascar

Visite de S.M le Roi à Madagascar

Le Souverain devait procéder hier à la pose de la première pierre d’un grand hôpital et d’un centre de formation professionnelle à Antsirabe Sa Maje...

Grande première : Trafic vers le Mali

Grande première : Trafic vers le Mali

Nouvelle saisie de drogue au Maroc. Les éléments de la gendarmerie royale d’Agadir ont intercepté ce vendredi un camion frigorifique qui transportait 15 to...