A fin février, le déficit commercial du Maroc s'est aggravé de 10%

A fin février, le déficit commercial du Maroc s'est aggravé de 10%

A fin février 2016, le solde commercial a reculé de plus de 1,93 MMDH, soit une aggravation du déficit commercial de 10,1%.

Le déficit commercial a atteint -21,16 milliards de DH à fin février 2016, contre -19,23 milliards de DH un an auparavant.

Dans ses statistiques provisoires pour février 2016, l'Office des changes relève que le taux de couverture atteint le seuil de 63,2% contre 65,1% une année auparavant. Ce résultat fait suite à une augmentation des importations (+4,3%) plus importante que celle des exportations (+1,2%).

La hausse des exportations (36,29 MMDH au lieu de 35,85 MMDH à fin février 2015) provient de la progression des expéditions du secteur automobile (+10,5%) et celles du secteur d'agriculture et agro-alimentaire (+3,4%), atténuée toutefois, par la baisse des ventes de phosphates et dérivés (-8,3%).

S'agissant des importations, en dépit de la régression des produits énergétiques de 21,1%, celles-ci augmentent de 4,3% (57,45 MMDH contre 55,08 MMDH à fin février 2015).  Cette hausse est imputable à l'accroissement des achats de biens d'équipement (+14,4%), de produits finis de consommation (+12,9%), de produits alimentaires (+12%) et de demi-produits (+5,6%).

Hors produits énergétiques, les importations enregistrent une hausse de 9,2% (+4,26 MMDH).

Baisse de la facture énergétique

La facture pétrolière du Maroc a enregistré une baisse de 21,1% à fin février 2016, s'élevant à 7,08 MMDH au lieu de 8,98 MMDH une année auparavant. Ce recul est en lien avec la régression des approvisionnements en huile brute de pétrole (-1,91 MMDH).

L'Office des changes fait état également d'un retrait des acquisitions des houilles, cokes et combustibles solides similaires (-18%).

7,47 MMDH de recettes touristiques

Les recettes touristiques enregistrent une légère hausse de 1,1% à fin février 2016 (7,47 MMDH contre 7,39 MMDH en 2015). Les dépenses touristiques ont augmenté de 6,5% (1,96 MMDH contre 1,84 MMDH).

Ainsi, la balance Voyages fait ressortir un excédent en quasi-stabilité (5,51 MMDH contre 5,54 MMDH un an auparavant).

De leur côté, les flux des investissements directs étrangers (IDE) ont atteint 3,95 MMDH à fin février 2016, contre 3,99 MMDH un an auparavant, soit un recul de 1,1%. Ce résultat fait suite à l'augmentation des dépenses (+33,7%) plus importante que celle des recettes (+6,2%).

Les recettes des Marocains résidant à l'étranger (MRE) se sont stabilisées à 9,39 MMDH.

Le 18 Mars 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Détention de biens à l’étranger

Détention de biens à l’étranger

Le dernier délai pour effectuer une déclaration expire le 19 octobre A défaut, la détention de biens à l’étranger serait considérée comme une infra...

Fouad Chraibi jette l’éponge

Fouad Chraibi jette l’éponge

Le Président de l’Association nationale des investisseurs touristiques – Anit- vient de démissionner de son poste. A l’origine de son départ, un vrai ...