Réduction de la pauvreté La croissance 2016 en Afrique insuffisante

Réduction de la pauvreté La croissance 2016 en Afrique insuffisante

Si l’Afrique subsaharienne a enregistré aux cours des dernières décennies des taux de croissance à faire pâlir d’envie les pays développés, le niveau de vie des populations africaines n’a pas connu la même embellie. Ph : AFP

La croissance économique moyenne sur le continent africain sera de 4,3% en 2016, un taux soutenu mais insuffisant pour espérer réduire significativement la pauvreté, ont estimé des experts de l'Onu lundi à Addis Abeba (Ethiopie).

L'Afrique aura un taux de croissance de 4,3% en 2016 et 4,4% en 2017 selon les prévisions de la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA).

«L'Afrique doit viser une croissance à deux chiffres si elle veut sérieusement réduire la pauvreté», a estimé Célestin Monga, de l'Organisation des nations unies pour le développement industriel (Onudi), lors de la présentation de ces prévisions de croissance dans la capitale éthiopienne.

«4,3% ou 5% ce n'est simplement pas suffisant», a-t-il appuyé.

Dans son rapport économique annuel sur l'Afrique, la CEA s'inquiète de la trop grande dépendance des économies africaines vis-à-vis de l'exploitation de matières premières, un secteur dans lequel «la valeur ajoutée et les créations d'emplois restent limitées».

Selon la CEA, le développement sur le continent africain connaît des «progrès mitigés» avec des taux de pauvreté qui baissent «lentement» et des inégalités qui demeurent fortes, voire s'aggravent dans de nombreux pays.

La priorité doit être donnée à une politique «d'industrialisation verte», soutenue par les gouvernements et respectueuse de l'environnement, ont prôné les experts onusiens.

Entre 2000 et 2014, les pays d'Afrique qui ont connu la croissance économique moyenne la plus forte sont la Guinée équatoriale (12,4%) et l'Ethiopie (8,5%), selon des chiffres de la Banque mondiale.

La République Centrafricaine, le Soudan du Sud et la Somalie ferment le classement avec des taux de croissance négatifs sur cette période.

Le 05 Avril 2016
SOURCE WEB Par LE MATIN

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

VOYAGE DIFFICILE DU ROI AU NIGERIA

VOYAGE DIFFICILE DU ROI AU NIGERIA

Avec la visite programmée du roi Mohammed VI au Nigeria les 1er et 2 décembre, c’est une nouvelle page qui s’ouvre dans les relations avec ce pays qui a t...