Voici le logo de la COP22

Voici le logo de la COP22

Le comité de pilotage chargé de l’organisation de la COP22 a révélé jeudi 7 avril, l’identité visuelle de la 22e Conférence des parties à la convention-cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques, dont les travaux se tiendront du 7 au 18 novembre prochain à Marrakech.

Selon Salaheddine Mezouar, président de la COP22, cité par un communiqué du comité de pilotage, “l’identité visuelle choisie repose sur le capital civilisationnel et historique du Royaume, particulièrement celui de la ville emblématique de Marrakech“.

Il ajoute «qu’elle a été conçue de sorte à ce que tous les Marocains puissent se l’approprier».

Le célèbre pavillon de la Ménara a été choisi pour être au cœur d’un rayonnement de zellige. L’authentique mosaïque décorative marocaine est revisitée par un traité dynamique que l’on peut associer à une forme solaire.

La Ménara, symbole de Marrakech, est le vestige d’un système hydraulique vieux de plus de 700 ans, témoignage du savoir-faire ancestral du Maroc, au service de la gestion d’une ressource rare et précieuse: l’eau.

Ce choix renforce l’ancrage local de l’évènement, en reprenant également la couleur ocre, caractéristique de la ville hôte. Cette identité à la forte charge symbolique se veut profondément marocaine, tout en étant parfaitement compréhensible à l’international.

Ses couleurs - bleu, vert, rouge et jaune - sont inspirées des quatre éléments écologiques primaires que sont l’eau, la terre, l’air et le feu.

Ce sont là des couleurs chatoyantes et chaleureuses, qui reflètent l’identité marocaine et africaine de la COP22.

Dans son utilisation officielle, le logotype COP22 est associé à celui de la convention cadre des Nations-Unies sur les changements climatiques (CCNUCC)  et à «Marrakech COP22/CMP12». Le sigle «COP» signifiant «Conference of Parties». Il s’agit de l’ensemble des parties prenantes, pays et communauté de pays,  à la convention.

«22» pour la 22e conférence.

«CMP 12» constitue l’acronyme de la 12e réunion des parties au protocole de Kyoto, «Meeting of the Parties to the Protocol».

La mention en sous-titre «United Nations Climate Change Conférence 2016» est susceptible de se décliner dans les différentes langues, dont le Maroc a fait le choix pour communiquer auprès du plus grand nombre: l’arabe, l’anglais, l’espagnol et le français.

Cette identité constituera le visage et la marque de cet évènement international, qui réunira plus de 25.000 participants à Marrakech, venus de 196 pays plus l’Union Européenne, ainsi que des milliers de journalistes, d’ONG et d’observateurs internationaux.

Cette identité visuelle accompagnera la dynamique diplomatique engagée par le Maroc, pays hôte et présidence montante de la COP.

«Le Royaume a une approche ambitieuse et volontariste en matière de lutte contre le réchauffement climatique et elle est portée au plus haut niveau de l’État“ par le le Roi Mohammed VI, relève Salaheddine Mezouar.

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération souligne également que «nous devons saisir cette opportunité de la COP pour porter la voix des pays les plus vulnérables face aux changements climatiques, en particulier celle des pays africains et des états insulaires. Il est urgent d’agir devant ces enjeux. Aussi, la COP22 se veut être celle de l’action».

Le président de la COP22 ajoute que «le choix du Maroc pour accueillir cette manifestation aux enjeux planétaires n’est pas le fruit du hasard. Le rôle précurseur du Royaume et ses politiques volontaristes lui donnent toute la légitimité pour accueillir cet évènement et agir dans le sens de l’histoire», conclut le communiqué.

Le 08 Avril 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Jalousies?  Par Nadia SALAH

Jalousies? Par Nadia SALAH

Déjà un mois de passé: le Maroc n’a pas bougé pour préparer la COP22, l’année prochaine. Il y a des moments  historiques qu’il ne faut pas rater. C...