"La paix dans la région ne dépend, tout compte fait, que de la patience marocaine" (média algérien)



Dans un éditorial au vitriol sur les errances du régime algérien, le fondateur du journal Le Matin d’Algérie, Mohamed Benchicou, constate que le seul message qu’Alger adresse à l’opinion "est que la paix dans la région ne dépend, tout compte fait, que de la patience marocaine."

Pour Benchicou, "cette grossière façon de s’afficher comme le tuteur du Polisario" revient à signifier au monde et, surtout, au royaume voisin, que c'est "l’affaire du gouvernement algérien". "C’est un acte bien irresponsable que de jouer avec l’orgueil d’une nation"", s’insurge-t-il.

Dans cet éditorial sous le titre "De la faillite du système Bouteflika et du bon usage de +la main de l'étranger+", l’auteur déplore également la frivolité et la puérilité, ainsi que le ton péremptoire d’Alger d’exiger de la France de changer de position sur la question du Sahara marocain.

"Que c’est puéril, de la part d’un pays en faillite, de prétendre dicter sa politique extérieure à une grande puissance !", s’étonne-t-il, avant d’ajouter parce que l'Alfgérie "entretient la haine dans une région qui en a à revendre et qui elle-même menacée par un ennemi islamiste commun et, enfin, comble de la tragédie, parce qu’elle est le chemin le plus court vers une confrontation armée."

« (...) Ce n’est ni courageux, ni noble, ni malin », déplore Mohamed Benchicou.

Le 10 Mai 2016
SOURCE WEB Par Atlas Info

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Live. Arrivée du TGV à Rabat-Agdal

Live. Arrivée du TGV à Rabat-Agdal

Le TGV, inauguré ce jeudi 15 novembre par le Roi Mohammed VI, en compagnie du Président français Emmanuel Macron, est arrivé à la gare Rabat-Agdal. Celle-c...