Habitat et développement urbain durable Le Maroc, un pays fortement engagé pour le Nouvel Agenda urbain

Habitat et développement urbain durable Le Maroc, un pays fortement engagé pour le Nouvel Agenda urbain

Rabat a abrité les 11 et 12 mai le Forum ministériel africain sur l’habitat et le développement urbain. Organisé par le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville conjointement avec ONU-Habitat, cet événement se veut une contribution au processus préparatoire de la troisième Conférence des Nations unies sur le logement et le développement urbain durable Habitat III, qui se tiendra à Quito, en Équateur du 17 au 21 octobre 2016. Joan Clos, secrétaire général adjoint de l'ONU, directeur exécutif d’ONU-Habitat et secrétaire général d’Habitat III, explique en exclusivité pour les lecteurs du «Matin» les enjeux de ce rendez-vous planétaire.

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI du Royaume du Maroc, la ville de Rabat aura été l’hôte d’un événement crucial pour l’avenir de l’urbanisation du Maroc et de l’Afrique. La première édition du Forum ministériel africain sur l’habitat et le développement urbain a eu lieu du 11 au 12 mai 2016 à Rabat. C’est un événement qui va contribuer stratégiquement au débat africain sur l’urbanisation et enrichir les discussions au niveau mondial en cours actuellement et qui considèrent l’urbanisation comme une source de développement génératrice de richesse économique, de prospérité sociale et de durabilité environnementale.

Ce débat actuel, mené par l’ONU avec l’ensemble de ses partenaires, va célébrer en octobre 2016 la Conférence internationale sur le logement et le développement urbain durable, Habitat III, à Quito, en Équateur. Cette conférence, organisée tous les vingt ans, sera l’occasion d’analyser rigoureusement les succès et les échecs de l'urbanisation des deux dernières décennies, et d’approuver le «Nouvel Agenda urbain» qui se veut une feuille de route pragmatique pour l’urbanisation des vingt prochaines années. Le continent africain joue un rôle très actif dans le processus d’Habitat III.

En février dernier, la ville d’Abuja au Nigeria a accueilli la réunion régionale africaine pour la préparation d’Habitat III et a donné lieu à l’approbation d’une déclaration très ambitieuse pour l'avenir de l’Afrique et des Africains. De plus, en novembre de cette année, la ville de Marrakech va accueillir la COP 22, une réunion mondiale sur le changement climatique. Félicitations au Maroc et à l’Afrique pour leurs rôles importants sur deux sujets clés de l’Agenda mondial que sont l’urbanisation et le changement climatique.

Le continent africain connaît actuellement des transformations économiques et sociales sans précédent. L'économie africaine est en pleine mutation. D’une économie basée sur le secteur primaire, traditionnellement l'agriculture et les industries extractives, elle évolue vers des secteurs plus productifs de l’économie comme l’industrie (secteur secondaire) et le secteur des services (secteur tertiaire). Le succès de cette transition historique dépendra en grande partie de l'urbanisation africaine à venir.

Si bien planifiée et conçue, l’urbanisation marocaine constituera le moteur le plus important de la prospérité économique, sociale et du développement durable de l'histoire du développement du pays. La croissance de la population urbaine est étroitement liée à la création d’emploi et à l’amélioration des conditions de vie de millions de personnes. Le lien entre une urbanisation bien planifiée et la prospérité économique et sociale est bien connu.

L’estimation de la population actuelle du Maroc est de 34 millions d’habitants, mais les projections montrent une croissance démographique rapide. Elle devrait atteindre 43 millions en 2050. L’accélération de l'urbanisation a lieu du fait des flux importants de personnes vers les villes, spécialement Casablanca, Rabat, Tanger et Tétouan, à la recherche de meilleures conditions de vie. Dans ce contexte, la population urbaine marocaine représente actuellement près de 60% de la population totale, et devrait atteindre 74% de la population totale à l’horizon 2050. À ce stade, le flux de personnes vers les villes et les centres urbains continue. En effet, l’Afrique est actuellement le continent le moins urbanisé de la planète, mais a aujourd'hui les taux de croissance urbaine les plus élevés. Il est toujours possible et indispensable de bien planifier l'urbanisation exponentielle que connaîtront le Maroc et la plupart des pays africains dans les prochaines années. Telle est la vision que les dirigeants africains ont adoptée dans le cadre de l'Agenda 2063, dans lequel l'urbanisation joue un rôle exceptionnel pour parvenir à une croissance inclusive et à un développement durable pour tous.

Ce point de vue est partagé par les dirigeants mondiaux qui, en septembre 2015, ont adopté l'Agenda 2030 pour le développement durable qui doit guider le développement mondial pour les quinze prochaines années, et dans lequel l'urbanisation occupe une place privilégiée. Pour la première fois dans l'histoire du développement, l’urbanisation est considérée comme un instrument clé pour la prospérité économique, la cohésion sociale et la durabilité environnementale, comme prévu dans l'objectif 11 de ce nouvel Agenda : «faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables».

En tant que secrétaire général d’Habitat III, je voudrais profiter de cette occasion pour féliciter le continent africain pour son rôle important à Abuja, et le Royaume du Maroc, particulièrement son ministre, M. Nabil Benabdellah, pour son importante contribution et son engagement très actif dans le processus préparatoire du Nouvel Agenda urbain.

L’enjeu d’Habitat III est le bien-être de millions de Marocains, de Marocaines et d’Africains. Le premier Forum ministériel africain sur l'habitat et le développement urbain à Rabat va dans ce sens et constitue une importante contribution au débat mondial sur l’urbanisation.

Le 13 Mai 2016
SOURCE WEB Par LE MATIN

Les tags en relation

 

Les articles en relation