Coopération agricole Le Mali reconnaissant pour le soutien du Maroc

Coopération agricole Le Mali reconnaissant pour le soutien du Maroc

125.000 doses de semences pour l'amélioration de la production laitière ont été octroyées par le Maroc au Mali. Ph : MAP

Le Président malien, Ibrahim Boubacak Keita, a réitéré ses profonds remerciements à S.M. le Roi Mohammed VI pour l’appui et l’assistance technique apportés par le Maroc pour la réussite du programme d’insémination artificielle bovine dans son pays.

Devant un parterre de responsables, d’agriculteurs et d’éleveurs maliens, réunis le week-end dernier dans la localité de Baguinda (à 45 km de Bamako) à l’occasion du lancement de la campagne agricole 2016-2017, Ibrahim Boubacak Keita a réaffirmé ses sentiments de gratitude à S.M. le Roi Mohammed VI pour l’ensemble des actions entreprises par le Maroc en faveur des éleveurs de la filière bovine au Mali, notamment les dons de semences bovines et de matériels d’insémination artificielle.

Au cours de sa tournée au milieu des stands agricoles érigés à cette occasion, le Président malien s’est attardé, par ailleurs, au stand où sont exposés les veaux récemment nés de cette technique d’insémination.

Le coup d'envoi de la campagne agricole au Mali s'est déroulé en présence de certains diplomates accrédités au Mali, dont l'ambassadeur du Maroc, Hassan Naciri. Au total, 125.000 doses de semences pour l'amélioration de la production laitière et 10.000 doses pour la production de viande rouge ont été octroyées par le Maroc au Mali.

De même, une douzaine de sessions de formation ont été initiées par l’Association marocaine des producteurs de la viande rouge (ANPVR) sur l'insémination artificielle au profit des éleveurs maliens.

Ce programme marocain d'assistance au développement de l'élevage intensif au Mali a été lancé à la faveur du don royal de doses de semences bovines annoncé par S.M. le Roi Mohammed VI lors de la visite du Souverain en février 2014 à Bamako.

Depuis son lancement avec l’assistance marocaine, la campagne d’insémination artificielle bovine au Mali a recueilli l’adhésion forte des éleveurs et professionnels du secteur, qui n’ont eu de cesse d’exprimer tout leur gratitude à S.M. le Roi Mohammed VI pour cette aide précieuse.

Le Mali dispose d'un cheptel bovin important estimé à plus de 10 millions de têtes, mais dépense chaque année entre 15 et 20 milliards de FCFA (1 euro = 655,96 FCFA) pour l'importation de lait et de produits laitiers.

Cette situation est imputable notamment au faible potentiel génétique des races locales et aux conditions d'élevage défavorables. 

Le 01 Juin 2016
SOURCE WEB Par Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Les patrons français en force au Maroc

Les patrons français en force au Maroc

La France veut redevenir le premier partenaire commercial du Maroc, place que l’Espagne lui a ravie. Le Mouvement des entreprises de France (MEDEF) conduira e...