Pétrole: L’Algérie a perdu plus de 58 milliards de dollars de devises en 2 ans (gouvernement)

Pétrole: L’Algérie a perdu plus de 58 milliards de dollars de devises en 2 ans (gouvernement)

L’Algérie a perdu plus de 58 milliards de dollars de réserves en devises sur les deux dernières années, à cause de la plongée du pétrole et de la saignée des importations, selon des chiffres officiels rendus publics dimanche.

Les réserves de change de l'Algérie, qui dépend étroitement des hydrocarbures, se situent actuellement à 136,9 milliards de dollars actuellement, contre 195 milliards à fin mars 2014, a indiqué le Premier ministre Abdelmalek Sellal.

A partir de 2006, au moment des années fastes de l’or noir, le matelas de change du pays gagnait annuellement quelque 20 milliards de dollars, avoisinant les 200 milliards à un moment, avant de commencer sa dégringolade à compter de juin 2014.

Même si les prix des matières premières, dont essentiellement le pétrole, revenaient à des niveaux élevés dans le futur, ils ne suffiront pas à couvrir le développement socioéconomique du pays, a prévenu M. Sellal, cité par l’agence APS.

Outre l’amenuisement des réserves en devises, l’Algérie est tout autant confrontée à la dévaluation sans précédent de sa monnaie locale, occasionnant un renchérissement du coût de la vie et une hausse continue de tous les produits importés.

La descente aux enfers du dinar a valu son poste au gouvernement de la banque centrale, Mohamed Laksaci, limogé fin mai dernier après 15 ans à la tête de cette institution.

Au premier trimestre 2016, l’Algérie a connu un niveau record de son déficit commercial, soit 5,6 milliards de dollars, contre un déficit de 3,4 milliards de dollars durant la même période de l’année passée.

Il y a quatre ans seulement, l’Algérie dégageait un excédent commercial de 21,49 milliards de dollars.

Le 07 Juin 2016
SOURCE WEB Par Atlas Info

Les tags en relation

 

Les articles en relation