Samir : Le plan de continuation n’est pas prêt

Samir : Le plan de continuation n’est pas prêt

Avec une dette de plus de 30 milliards de DH, la relance de Samir s’avère beaucoup plus difficile. Contrairement aux rumeurs colportées ici et là, le syndic judiciaire de la raffinerie de Mohammedia n’a déposé aucun plan de continuation. Le tribunal de commerce de Casablanca avait fixé le 21 juin 2016 pour remettre ce plan prévu dans le cadre d’une liquidation judiciaire. Le liquidateur a demandé plutôt une prorogation de 3 mois. Le tribunal n’a pas encore répondu à sa requête déposée vendredi dernier. Dans son édition du 2 juin, L’Economiste avait déjà annoncé que le syndic judiciaire allait réclamer un renouvellement de délai.

Le 15 Juin 2016
SOURCE WEB Par L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation