Cherki Draiss affiche la fermeté face aux « brigades de la vertu »

Cherki Draiss affiche la fermeté face aux « brigades de la vertu »

« Des instructions ont été données pour sévir contre les particuliers qui veulent remplacer les institutions dans l’application de la loi », a averti le ministre Cherki Drais.

Le ministre délégué auprès du ministre de l’Intérieur Cherki Drais, a indiqué mardi 21 juin à la chambre des conseillers que le ministère refuse que les particuliers rendent justice à la place des institutions dans l’espace public. « Nous n’allons pas tolérer ces agissements (…) les instructions ont été données pour sévir contre les particuliers qui veulent remplacer les institutions dans l’application de la loi », précise t-il avant de rajouter : « La responsabilité est partagée (…) tout le monde doit collaborer pour instaurer la sécurité ».  En juillet 2015, et suite aux à l’agression d’un présumé homosexuel à Fès, le ministre de l’Intérieur et le ministère de la Justice avaient précisé : « Toute personne ou groupe de personnes cherchant à se faire justice eux-mêmes seront poursuivis ».

Sur un autre registre, et en réponse à une question orale du groupe de la Confédération démocratique du travail (CDT) à propos des « violations et des abus de pouvoir par les agents d’autorité », le ministre délégué a relevé qu’une commission relevant de l’Inspection générale de l’administration territoriale est immédiatement dépêchée dès la réception de plaintes ou d’informations concernant des cas d’atteinte aux droits et libertés des citoyens ou d’abus de pouvoir. Et de préciser : « Dix-neufs conseils disciplinaires ont été tenus pour statuer sur des cas d’agents d’autorité durant la période allant d’octobre 2013 à avril 2016, devant lesquels 74 agents d’autorité ont été traduits et 54 sanctions ont été prononcées, dont 10 révocations. »

Le 22 Juin 2016
SOURCE WEB Par Telquel

 

Les tags en relation

 

Les articles en relation