Observatoire de l’Oukaimeden Dans le top 10 des meilleurs mondiaux

Observatoire de l’Oukaimeden Dans le top 10 des meilleurs mondiaux

Une 5e coupole installée

Tout un programme et des découvertes

Qui placent le lieu parmi les 10 premiers observatoires dans le monde

Le télescope Trappist-Nord est la 5e coupole installée à l’Observatoire de l’Oukaimeden, en collaboration avec l’Université de Liège

Rendez-vous avec les étoiles filantes jusqu’au 11 juillet. Bonne raison pour profiter de l’Observatoire de l’Oukaimeden, qui vient de se doter d’une 5e coupole: le télescope Trappist-Nord. Cet instrument d’observation est donc une coupole de 4,4 m de diamètre abritant un télescope robotique de 60 cm équipé d’une caméra CCD de haute performance, fruit d’une coopération scientifique initiée avec l’Université de Liège dès 2013. L’équipe belge avait déjà installé un télescope similaire au Chili qui vient de réaliser une découverte de premier plan: un système planétaire extraordinaire proche de nous, composé de plusieurs planètes semblables à la Terre et susceptibles de présenter des conditions de surface propices à la vie. Un article de cette découverte a d’ailleurs été publié en mai dernier dans la prestigieuse revue Nature. Trappist-Nord pour (TRAnsiting Planets and PlanetesImals Small Telescope) est exclusivement dédié à l’obtention de photométrie haute précision d’étoiles hôtes d’exoplanètes et au suivi photométrique des comètes et autres petits corps du système solaire.

oukaymden1

L’Observatoire de l’Oukaimeden, grâce à son programme «Morocco Oukaimeden Sky Survey» se positionne chaque année, depuis 2012, dans les 10 premiers observatoires au niveau mondial en termes de quantité d’observations faites sur les positions d’astéroïdes. Un lieu où sont régulièrement organisées des «nuits de l’observation» pour le public

L’Observatoire de l’Oukaimeden a également à son actif d’avoir pu voir à côté d’une étoile, grâce au sidérostat, un point qui n’est autre que la planète Mercure. Un véritable évènement astronomique, car rare, le prochain transit étant prévu pour 2030. Et ce n’est pas tout. Un nouvel astéroïde géo croiseur (en anglais NEO pour Near Earth Object) a été découvert en avril dernier par le télescope MOSS. Ce géocroiseur, provisoirement baptisé «2016 HX3» est le 4e découvert à l’Observatoire de l’Oukaimeden. Le site ayant déjà permis la découverte de 4 comètes. Soulignons que, grâce au programme MOSS (Morocco Oukaimeden Sky Survey), l’Observatoire de l’Oukaimeden se positionne chaque année, depuis 2012, dans les 10 premiers observatoires au niveau mondial en termes de quantité d’observations faites sur les positions d’astéroïdes. Une fructueuse collaboration entre l’Observatoire universitaire Cadi Ayyad, la Société jurassienne d’astronomie, l’astronome française Claudine Rinner et la société Atlas Golf Marrakech, qui a permis l’installation en 2011 d’un télescope de 500 mm de diamètre équipé d’une caméra CCD, une coupole de 3,2 mètres de diamètre, et tout le nécessaire pour le fonctionnement à distance (en mode remote). L’Observatoire de l’Oukaimeden est un lieu riche en sensations et en enseignements, qui reçoit régulièrement le public pour des «nuits de l’observation».

Le 06 Juillet 2016
SOURCE WEB Par L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le bateau ivre

Le bateau ivre

Certaines grandes publications marocaines ont fait l’évaluation économique des 20 ans de règne de Sa Majesté le Roi, y compris en tourisme. 20 ans années...

ODD, la feuille de route africaine

ODD, la feuille de route africaine

Ministres et hauts responsables africains sont actuellement réunis à Marrakech pour la 5e session du Forum régional africain sur le développement durable. L...

Un hôtel à Marrakech signé CR7

Un hôtel à Marrakech signé CR7

Cristiano Ronaldo diversifie ses activités et c’est à Marrakech qu’il a décidé de construire son premier hôtel en Afrique Pestana CR7. La nouvelle a é...