Le Maroc peut constituer un axe principal pour le commerce de l'Inde avec l’Afrique et l’Europe

Le Maroc peut constituer un axe principal pour le commerce de l'Inde avec l’Afrique et l’Europe

Le Maroc peut constituer désormais un axe principal pour le commerce de l’Inde avec les continents africain et européen, a affirmé l’ambassadeur du Maroc à New-Delhi, Larbi Reffouh.

Dans un entretien, publié par la revue +India Strategic+ dans son édition de juillet, M. Reffouh a souligné que le Royaume peut également devenir un Centre unique en son genre pour l’Inde qui ambitionne de développer ses activités commerciales dans la région, mettant en avant la forte volonté des deux pays de promouvoir davantage leurs relations bilatérales.

Le Royaume, qui se trouve à la croisée des chemins entre l’Europe, l’Afrique, l’Amérique et le Moyen-Orient, est un marché doté d'une dynamique économique et prometteur en termes de création des opportunités d’investissement, a indiqué le diplomate marocain.

En outre, a-t-il rappelé, le Maroc et l’Inde entretiennent des relations amicales très profondes marquées par la compréhension et le respect mutuels, outre le soutien au sein des Forums internationaux, rappelant que la visite historique en Inde du Souverain, en octobre 2015, dans le cadre du Forum Inde-Afrique et la dernière visite dans le Royaume du vice-président indien, Hamid Ansari, ont largement contribué à insuffler un nouvel élan aux relations entre Rabat et New-Delhi qui ont atteint un degré de maturité permettant de développer un partenariat particulier dans tous les domaines.

Le diplomate marocain a, à cet effet, exprimé la volonté du Maroc à élargir et promouvoir ses échanges commerciaux avec l'Inde à travers la mise en place de partenariats novateurs et l'ouverture de nouveaux canaux susceptibles de drainer des investissements dans les domaines de l'industrie automobile, des produits pharmaceutiques, de l'agriculture, des énergies renouvelables, des technologies de l'information, de la recherche scientifique et de l’hôtellerie.

Evoquant l'ouverture d'une ligne aérienne directe entre le Maroc et l'Inde, M. Rafouh a estimé qu'une telle desserte est à même de jouer un rôle important dans la mise en place de passerelles entre les peuples des deux pays et de consolider leur entente mutuelle, relevant que ceci permettra également d'augmenter le flux de touristes indiens désireux visiter le Royaume.

Par ailleurs, il a passé en revue les efforts déployés par le Maroc en matière de lutte contre l'extrémisme, précisant que les actions du Royaume dans ce sens se basent sur une approche qui prône le développement de la gouvernance en matière de sécurité à travers l'amélioration du cadre institutionnel et juridique, en plus du renforcement des capacités en ce qui concerne l'aspect proactif, la protection et le contrôle des frontières.

Le 10 Juillet 2016
SOURCE WEB Par Libération

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le Maroc est-il insensible au Brexit ?

Le Maroc est-il insensible au Brexit ?

Si les effets directs du Brexit peuvent être minimes à court terme, il n’en demeure pas moins que ses effets indirects à moyen et long terme risquent d’...