Sommet UA: Le Roi Mohammed VI ne se rendra pas à Kigali (source autorisée)

Sommet UA: Le Roi Mohammed VI ne se rendra pas à Kigali (source autorisée)

Le Roi Mohammed VI ne se rendra pas à Kigali, ni à l'occasion ni en marge du sommet de l'Union africaine, apprend Médias 24 de source autorisée. Le Maroc exige l'expulsion du polisario avant de reprendre le siège qui lui revient de droit.

Différentes sources de presse, y compris internationale, ont spéculé sur une présence du Roi à Kigali, la présentant parfois comme certaine.

Comme Médias24 l’a déjà expliqué, le Maroc est déterminé à reprendre le siège qui lui revient de droit dans l'instance panafricaine. Mais cela sous-entend une procédure préalable, qui peut durer plusieurs semaines ou plusieurs mois.

De plus, le Maroc exige une expulsion du polisario avant de reprendre son siège, nous déclare une source autorisée au Ministère marocain des Affaires étrangères.

Une autre source autorisée de haut niveau nous révèle que le séjour de Abdellatif Hammouchi (DGST et DGSN) et Yassine Mansouri (DGED) le mercredi 6 juillet à Kigali n'était lié ni de près ni de loin au sommet de l'Union africaine, mais à la coopération sécuritaire entre le Maroc et le Rwanda.

Pour résumer:

-le Maroc entend répondre à l’appel des pays amis et reprendre le siège qui lui revient de droit dans le cénacle africain ;

-mais pour cela, il exige l’expulsion de la “rasd“ qui est loin de réunir les caractéristiques d’un Etat souverain ;

-la présence du Roi Mohammed VI n’a pas été envisagée. Le Roi du Maroc ne peut se rendre à un sommet sans que les exigences marocaines soient satisfaites: expulsion du polisario, réadmission en bonne et due forme du Maroc. Le Roi du Maroc ne peut pas faire antichambre à Kigali.

-la demande de réadmission du Maroc et la conditionnalité qu’il pose (expulsion de la “rasd“), seront confirmées par une voix officielle à l’occasion du sommet de Kigali.

Ces informations confirment les articles précédemment publiés par Médias 24, ses analyses et ses informations en primeur. Nous sommes le seul journal marocain à avoir publié dès jeudi matin, qu’une présence du Roi à Kigali n’est pas envisagée, car la réadmission signifie une procédure qui demande un certain temps avant d’aboutir.

Notons enfin que la course au scoop chez de nombreux confrères a abouti à des articles de spéculation qui ont engagé le Maroc et ses plus hautes institutions dans des plannings et des calendriers qu’ils n’avaient pas prévus, cacophonie qui n’a pas forcément servi la cause nationale.

Le 14 Juillet 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation