COP22: 78 MDH pour des projets environnementaux à Marrakech

COP22: 78 MDH pour des projets environnementaux à Marrakech

Le financement concerne l’équipement des espaces verts en éclairage solaire, la mise en place d’une station pour le traitement des déchets, l’aménagement de quartiers écologiques, le lancement d’un transport urbain écologique, ...

Une enveloppe financière de 78 millions de DH a été allouée à des projets environnementaux à Marrakech, en préparation à la COP22 qu’abritera la ville ocre en novembre prochain, a relevé, jeudi 14 juillet à Marrakech, la ministre déléguée chargée de l’Environnement, Hakima El Haite.

S’exprimant lors d’une rencontre consacrée à la présentation de ces projets, Mme El Haite a fait savoir que ce financement concernera l’aménagement des espaces verts en l’équipant d’un éclairage écologique solaire, la mise en place d’une station pour le traitement des déchets, l’aménagement de quartiers écologiques, le lancement d’un transport urbain écologique, alimenté par des énergies solaires outre l’application de l’efficacité énergétique au niveau de certains établissement publics.

La ministre, qui était accompagnée du wali de la région de Marrakech-Safi, Abdelfattah Lebjioui, du président du Conseil communal de Marrakech, Larbi Belcaid, des représentants des autorités, des élus locaux et des présidents des services extérieurs, a donné le coup d'envoi des travaux de réhabilitation et d’aménagement des espaces verts dans la ville.

Ces projets concernent notamment les jardins d’Issil, qui s’étalent sur une superficie de 1,5 hectare, Allal El Fassi (2,5 hectares), El Koutoubia (2 hectares) El Harti (5,5 hectares), qui seront équipés d’un éclairage solaire, d’installations de loisir et pour enfants, outre la réhabilitation des sièges et des équipements de nouvelles technologies dédiés à la connexion Internet et au rechargement des téléphones mobiles.

A cette occasion, Mme El Haite a noté que le changement du modèle de développement requiert l’adoption d’un alternatif énergétique à travers le recours aux énergies renouvelables dans les différents domaines de développement, tout en œuvrant dans le cadre d’une approche participative en faveur de la protection de l’environnement.

Elle a, en outre, réitéré la détermination de son département à œuvrer de concert avec l’ensemble des parties prenantes pour accélérer les préparatifs de la COP22.

Le 15 Juillet 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

L’organigramme de la COP22

L’organigramme de la COP22

Mezouar, président, Lhafi, commissaire général Une dream-team de profils expérimentés pour la préparation de ce sommet Création d’un Segma pour f...