Bilan du CRI-SM: l’investissement touristique en tête

Bilan du CRI-SM: l’investissement touristique en tête

C’est le secteur du tourisme qui a donné de l’élan à l’investissement dans la région Souss-Massa ce premier semestre 2016 puisqu’il représente 50% du total des montants d’investissement engagés.

En effet, d’importants projets ont été validés par le Centre régional d’investissement (CRI), ce qui en fait le premier secteur qui investit dans la région. Le montant  global engagé est de l’ordre de 1,5 milliard de DH. Il est relatif à 136 projets qui promettent, à terme, près de 3.160 opportunités d’emploi.

«Le climat des affaires est favorable à Agadir et aussi un regain de confiance des investisseurs», explique Khalil Nazih, directeur du CRI Agadir Souss-Massa. «Aujourd’hui, il y a de plus en plus de projets en cours d’étude dans plusieurs secteurs dont l’industrie, le tourisme, les énergies renouvelables… », a-t-il ajouté. Un dynamisme aussi insufflé par Zineb El Adaoui, wali de la Région Souss-Massa et ses équipes.

L’avenir de l’investissement dans la région se présente ainsi sous de meilleurs auspices. Il faut noter que cette année a enregistré une augmentation de 8,5% en termes de montants d’investissement validés. A condition bien sûr de faire abstraction de l’évolution exceptionnelle due à la validation de la 2e et de la 3e phase du projet de la centrale électrique thermo-solaire d’Ouarzazate «Noor1» et «Noor2» intervenue au cours du 1er semestre de l’année 2015. Une évolution de 61% est aussi ressentie au niveau du nombre de postes d’emploi à créer par les projets validés au cours du 1er semestre de l’année 2016 par rapport à la même période en 2015.

Par ailleurs, c’est le secteur du commerce qui se place en deuxième position des investissements validés par le CRI. Il représente 19% du total engagé dans le Souss-Massa. Un grand projet de showroom a été validé au niveau de la Commune d’Agadir. Ce futur espace d’exposition de voitures de luxe, qui s’étalera sur plus de 2.800 m2, est présenté par la société «RG Trading» et nécessitera une enveloppe budgétaire de 96 millions de DH. A la clé, ce sont 60 emplois directs attendus.

graphe bilan

La répartition des investissements dans la Région Souss-Massa montre que c’est la préfecture d’Agadir Ida Outanane qui vient en tête en termes de montants d’investissement engagés et d’emplois générés à terme. Par contre, en nombre de projets, c’est la province de Taroudant qui se place en première position. Une situation qui s’explique par la concentration de projets miniers au niveau de cette province (voir infographie ci-dessous)

invest-agadir

L’activité minière cartonne

L’un des piliers de croissance au niveau régional est l’activité minière. 265 autorisations ont été signées durant le 1er semestre de l’année 2016 totalisant un montant d’investissement de près de 172 millions de DH. Les autorisations accordées relèvent essentiellement de la province de Taroudant avec 55%. Elle est suivie par les provinces de Tiznit et de Tata qui occupent la deuxième et troisième place avec respectivement 26% et 15% des autorisations minières délivrées.

Projets touristiques phares…

  • Un aquaparc sera réalisé au centre d’Anza, CU d’Agadir, sur un terrain de plus de 2 ha. Il comportera des piscines à thèmes avec des toboggans, un espace de restauration ainsi que des magasins. L’investissement global est de 25 millions d’euros, avec à terme 190 emplois directs.
  • «Agadir Land» est un autre parc d’attraction et de loisirs prévu. Il nécessitera un investissement de 192 millions de DH et permettra la création de 750 emplois directs. En plus de la composante «Parc d’attraction», le projet, qui s’étendra sur plus de 19 ha, abritera la gare de départ du premier téléphérique de la ville d’Agadir ainsi qu’une zone dédiée aux activités sportives.
  • Parmi les autres projets phares, «Agadir Camp» pour la réalisation d’un camping caravaning de haut standing sur un terrain de plus de 17 ha. Ce projet, qui consiste en la réalisation d’une zone dédiée au camping de 500 emplacements ainsi que d’une zone d’animation, nécessitera une enveloppe de 130 millions de DH et générera 130 emplois directs à terme.
  • «Safari Parc» est un parc animalier qui s’implantera au niveau de la commune de Drarga. Ce projet, qui permettra la création de 120 emplois directs, nécessitera un investissement de 42,5 millions de DH et sera édifié sur une vingtaine d’hectares.

Le 10 Août 2016
SOURCE WEB Par Agadir Invest

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Embellie sur Agadir

Embellie sur Agadir

La conjoncture touristique a enregistré, selon le CRT Agadir Souss Massa, une augmentation en termes d’arrivées de +12,47% et  de 16% en termes de nuitées...