Fès, fief des "djihadistes" ?

Fès, fief des

La cellule terroriste démantelée, hier par le BCIJ, compte au moins deux membres originaires de Fès. Hués par les riverains au moment de leur arrestation, les deux individus résidaient à Hay Lamssalla Bab Ftouh et Lerac. Pour rappel, depuis 2003, la ville de Fès "émerge" à chaque arrestation ou démantèlement de cellule terroriste. La raison ? Entourée de quartiers pauvres, de poches de bidonvilles et de localités rurales où le taux de chômage frôle les 50%, Fès est un terrain idoine pour ce type de "chasseurs de têtes". Ce n’est pas fortuit si la ville est assez souvent qualifiée de "bombe à retardement".

Le 08 Septembre 2016
SOURCE WEB Par L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Fès-Tourisme: «Excellente» reprise!

Fès-Tourisme: «Excellente» reprise!

Le tourisme va bien à Fès. Tel est le message véhiculé par les professionnels du secteur qui parlent d’une année «excellente». En chiffres, les arrivé...