Fès, fief des "djihadistes" ?

Fès, fief des

La cellule terroriste démantelée, hier par le BCIJ, compte au moins deux membres originaires de Fès. Hués par les riverains au moment de leur arrestation, les deux individus résidaient à Hay Lamssalla Bab Ftouh et Lerac. Pour rappel, depuis 2003, la ville de Fès "émerge" à chaque arrestation ou démantèlement de cellule terroriste. La raison ? Entourée de quartiers pauvres, de poches de bidonvilles et de localités rurales où le taux de chômage frôle les 50%, Fès est un terrain idoine pour ce type de "chasseurs de têtes". Ce n’est pas fortuit si la ville est assez souvent qualifiée de "bombe à retardement".

Le 08 Septembre 2016
SOURCE WEB Par L’économiste

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Fès-Tourisme: Colère contre El Azami

Fès-Tourisme: Colère contre El Azami

Les opérateurs touristiques de la ville de Fès sont très en colère. Alors qu’ils attendaient à ce que le député- maire, Driss El Azami El Idrissi, réc...

Fès : Manifestation

Fès : Manifestation "contre la crise"

Brassards rouges et verts sur les bras et slogans hostiles aux responsables de la ville de Fès. Quarante personnes environ ont manifesté, hier 29 novembre, à...

Fès reçoit ses Trophées

Fès reçoit ses Trophées

Samedi 28 janvier 2017, la ville de Fès a accueilli la cérémonie de remise du trophée de l’édition 2016 du concours «Région préférée des internautes...