La menace du polisario à la stabilité régionale pointée du doigt à l'Onu

La menace du polisario à la stabilité régionale pointée du doigt à l'Onu

La menace que représente le polisario à la stabilité en Afrique du nord et dans la région sahélo-saharienne a été, de nouveau, pointée du doigt, mercredi, devant la 4ème Commission de l’Assemblée générale de l’Onu.

Intervenant devant cette commission, l’expert international des questions sécuritaires, José Maria Gil Garre, a prévenu que "le front polisario menace d’exacerber une situation de violence dans cette partie de l’Afrique, qui connaît déjà une grande instabilité".

Il a rappelé qu’à plusieurs reprises devant la même Commission, d’autres experts et observateurs internationaux impartiaux “ont pointé du doigt la collusion avérée entre le polisario et des réseaux de la criminalité internationale et du terrorisme”.

L’Espagne, a-t-il fait observer, n’a pas non plus été épargnée par le terrorisme du polisario. “En Espagne, nous sommes conscients des terribles conséquences de l’implication du front polisario dans les attaques contre des citoyens espagnols”, a dit M. Garre, soulignant que “l’Etat espagnol reconnait aujourd’hui les victimes du polisario comme victimes du terrorisme”.

Le 07 Octobre 2016
SOURCE WEB Par Atlas Info

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Énergie éolienne : Le Maroc 2e Afrique

Énergie éolienne : Le Maroc 2e Afrique

Avec une capacité installée estimée à 892 MW contre 1,5 GW pour l’Afrique du Sud, le Maroc occupe la 2e place en Afrique et au Moyen-Orient (MEA) en terme...