Instructions du Roi: Plusieurs milliers d’enseignants seront recrutés d’urgence

Instructions du Roi: Plusieurs milliers d’enseignants seront recrutés d’urgence

La rentrée scolaire continue de susciter des interrogations sur sa gestion gouvernementale. Une source proche du MEN déclare à Médias24 que le Roi a donné des instructions au ministère pour remédier aux problèmes de sous-effectifs, en embauchant plusieurs milliers d’enseignants.

D’année en année, la rentrée scolaire devient un casse-tête pour les parents d’élèves et les autorités de tutelle, qui n’arrivent pas à faire face aux classes surchargées dues à la baisse continue du nombre d’enseignants

L’édition 2016-2017 n’a pas dérogé à cette triste règle, avec la dilution croissante du nombre de personnels enseignants et encadrant qui partent en retraite et ne sont en général pas remplacés.

Interrogée par Médias24, une source proche du ministère de l'Education nationale confirme, sous couvert d’anonymat, que le sous-effectif du personnel touche surtout le corps professoral, mais aussi celui des encadrants, composé de directeurs d’écoles, de surveillants généraux, d’économes, …

Elle poursuit que le manque d’enseignants est la principale cause de l’encombrement des classes. Le phénomène entraîne également la fermeture d’écoles et le regroupement de trois classes en une seule, faute d’effectifs suffisants. En fonction des zones de la carte scolaire, certaines salles accueillent entre 40 et 70 écoliers, alors que la norme internationale est de 25 élèves au maximum.

Pour faire face au déficit d’enseignants qui se creuse davantage chaque année, notre interlocuteur affirme que le Souverain a donné des instructions pour régler aussi vite que possible le problème de sous-effectifs. 7.000 postes budgétaires seront créés de toute urgence, pour atténuer la baisse de 12.369 enseignants entre 2015 et 2016.

Cette baisse d’effectifs découle des nombreux départs à la retraite (16.172 en 2016, dont 6.700 en retraite anticipée) et de la mauvaise gestion gouvernementale des 9.800 enseignants stagiaires qui ne seront opérationnels qu’en janvier 2017.

Rappelons que le nombre d'élèves a augmenté de 224.000 unités en un an (6.726.905 en 2015 à 6.951.351 en 2016).

Les projections de postes budgétaires sont compliquées par l’impossibilité de prévoir à l’avance le nombre d’enseignants démissionnaires, qui tomberont malades, prendront leur retraite anticipée …

L’autre problème est que même si le MEN se base sur une fourchette plus ou moins large de besoins en enseignants, le ministère retient la plus optimiste , qui peut occasionner des mauvaises surprises.

Les instructions royales permettront de mettre en place des modalités d’urgence pour pallier le manque d’effectifs à court terme et pousser les autorités à affiner leurs projections pour les années à venir. Un travail à moyen terme devra être effectué sur les besoins des professeurs et encadrants.

Plus pessimiste, le secrétaire général UGTM de la Fédération autonome de l’enseignement, Youssef Allakouch, expliquait à Médias24, que "le besoin annuel est de 30.000 enseignants, alors que la loi de Finances n’accorde qu’entre 7.000 et 8.000 postes. Il faut au moins 15.000 postes pour couvrir le déficit et garantir un service minimum (…) et même avec les enseignants stagiaires, il restera un déficit à combler."

Le 13 Octobre 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Gazoduc Nigeria-Maroc: un rêve africain

Gazoduc Nigeria-Maroc: un rêve africain

Lors de la signature, dimanche 10 mai 2018, de la déclaration conjointe entre le Royaume et le Nigéria sur le gazoduc régional, par Amina Benkhadra et Farouk...