Voici les noms des 12 ministres-députés qui quittent leurs fonctions

Voici les noms des 12 ministres-députés qui quittent leurs fonctions

Le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane a convoqué, pour le lundi 24 octobre, un Conseil du gouvernement qui se tiendra sans les ministres ayant obtenu un siège de député à l'issue des dernières élections législatives.

Le Dahir vient d'être publié au bulletin officiel. Il met fin à la mission des douze ministres, sur la base de leur démission et sur demande du chef du gouvernement. La raison en est l'incompatibilité avec leur nouveau statut de députés. Ils ont tous été élus lors du scrutin législatif du 7 octobre.

"Monsieur le secrétaire général du gouvernement nous a informés de la situation d'incompatibilité des concernés. Après l'ouverture de la législature par Sa Majesté, et après qu'ils aient acquis la qualité de député, ils ne pouvaient plus rester minstres. C'est tout. C'est une affaire normale, juridique. Nous aurions pu laisser traîner, mais nous avons choisi de lever toute équivoque", affirme Abdelilah Benkirane, contacté par Médias24, ajoutant qu'il a lui même demandé leur démission.

Manifestament, il a été considéré que Abdelilah Benkirane, élus à Salé et qui est à la fois chef du gouvernement sortant et chef de gouvernement désigné, devait rester en fonction. Car lui aussi est concerné par la disposition sur l'incompatibilité.

Les ministres en question sont:

- Le ministre de l'Energie des mines, de l'eau et de l'environnement, Abdelkader Amara, (circonscription de Salé Al Jadida);

- Le ministre délégué chargé du Budget, président du conseil de la commune urbaine de Fès, Driss El Azami El Idrissi, (circonscription de Fès-sud);

- Le ministre délégué chargé du Transport, Mohamed Najb Boulif (circonscription de Tanger-Assilah);

- Le ministre de la Communication, Mustapha El Khalfi, (circonscription de Sidi Bennour);

- Le ministre du Tourisme Lahcen Haddad (circonscription de Khouribga).

- La ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Mbarka Bouaida (circonscription de la province de Guelmim);

- Le ministre de l'Equipement, du transport et de la logistique, Aziz Rebbah, (circonscription de Kénitra);

- Le ministre chargé des relations avec le Parlement, président du conseil de la commune urbaine de Casablanca, Abdelaziz El Omari, (Ain Sebâa-Hay Mohammadi).

- Le ministre délégué chargé du Commerce extérieur Mohammed Abbou (circonscription de Taounate-Tissa;

- Le ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Lahcen Daoudi, (circonscription de Béni Mellal);

- Le ministre de la Jeunesse et des sports Lahcen Sekkouri (circonscription de Sefrou);

- Le ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration publique, Mohammed Moubdii (circonscription de Fkih Bensaleh).

Voici un fac-similé du Dahir:

demission

Le 20 Octobre 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation