Taghazout Le Fonds de développement touristique s’implique

Taghazout    Le Fonds de développement touristique s’implique

Il devrait reprendre au courant de l’année les parts de la Smit Le chantier du premier hôtel en octobre prochain La maquette de ce que sera Taghazout à terme. Le projet nécessite une enveloppe de 11 milliards de DH pour sa réalisation La relance du projet de Taghazout se confirme. Les intervenants dans le dossier multiplient les réunions pour faire avancer ce chantier d’envergure. Pour l’heure, le projet est au stade d’autorisation de lotissement. Il reste aussi, avant le franchissement de cette étape, à conclure la convention de mise en valeur. Selon Ahmed Oulahna, directeur général de la Société d’Aménagement et de Promotion de la Station Touristique de Taghazout (SAPST), cette opération devrait être finalisée très prochainement. En attendant, les travaux d’assainissement et de voiries vont être lancés très prochainement. L’ouverture des plis des appels d’offres concernant ce volet vient d’avoir lieu. Les adjudicataires ne tarderont pas à être connus. Soulignons que les infrastructures de ce projet vont coûter près de 1,3 milliard de DH sur les 11 milliards de DH que coûtera le projet dans sa totalité. Aussi comme prévu lors du relancement du projet de Taghazout, le Fonds Marocain de Développement Touristique (FMDT) contribuera à l’exécution du chantier de la future station. Il devrait reprendre au courant de l’année les parts de la Smit qui n’a pas vocation à réaliser de tels projets, est-il indiqué. Sur les lieux aujourd’hui les travaux ont déjà démarré depuis plusieurs semaines sur les collines du site. Les ouvrages de drainage et d’arrosage du premier golf sont en cours de réalisation. Ceux de l’hôtel du golf ainsi que du village de surfers et de la médina seront lancés en octobre 2012. Pour le moment, les responsables de la SAPST mènent aussi de front des négociations avec la chaîne Hyatt. L’objectif étant de signer un contrat de gestion au mois de juillet pour l’hôtel du golf qui sera développé par la SAPST. La future station générera ainsi à terme 12.300 lits. Cette composante hébergement comprend sept établissements hôteliers et une zone résidentielle. Selon le dirigeant de la SAPST, le volet hôtelier constitue 60% du programme total. Côté espaces communs et activités sur le site, il est programmé de réaliser deux golfs. La surface couverte totale de la station ne dépassera pas 590.000 m² à travers 615 ha. Ainsi, l’occupation du sol sera de 9,6% de manière à préserver notamment l’arganeraie qui constitue une des plus grandes richesses végétales du site. SOURCE WEB Par Malika ALAMI L’Economiste