Agriculture. Le cumul pluviométrique en hausse de 14% par rapport à la normale

Agriculture. Le cumul pluviométrique en hausse de 14% par rapport à la normale

Les dernières pluies ont bénéficié aux principales régions agricoles; le cumul pluviométrique est en avance sur une année normale (14%) et sur l'année dernière (79%). Les agrumes connaîtront une production record. Les emblavements de céréales devraient s'accélérer.

A la suite des dernières pluies enregistrées dans les diverses régions du Royaume, le cumul pluviométrique moyen national au 28 novembre 2016 à 6h00 s’est établi à 116,5 mm. Ce volume représente une augmentation de plus de 14% par rapport à une année normale à la même date (102 mm) et de près de 79% par rapport à la campagne précédente (65,1 mm) à la même date, annonce le ministère de l'Agriculture.

Globalement, toutes les régions présentent un excédent pluviométrique par rapport à une année normale.

Les réserves globales des barrages restent en recul par rapport à l'année dernière: 6,86 milliards de m3 contre 10,2 milliards de m3 lors de la campagne précédente à la même date. Cette différence s’explique par le fait que la campagne 2015-2016 a bénéficié d’un bon niveau de remplissage des barrages à son démarrage, grâce à une pluviométrie record lors de la campagne l’ayant précédé.

Les barrages à usage agricole affichent aujourd’hui un niveau de remplissage de 5,71 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 42%.

La campagne actuelle se présente ainsi sous de bonnes perspectives avec des indicateurs prometteurs, estime le ministère.

Les agriculteurs sont ainsi appelés à accélérer le rythme des emblavements, afin de profiter de ces conditions favorables.

Les superficies emblavées jusqu'à présent s’élèvent à 1,44 Mha (millions d'hectares). Une quantité de 1,04 million de quintaux de semences a été commercialisée, sur un disponible de 1,9 Mqx.

Les dernières pluies ayant permis une reprise de confiance chez les agriculteurs, devront ainsi contribuer à l’accélération du rythme des emblavements, ainsi que celui de la commercialisation des semences.

Outre la céréaliculture, l’arboriculture bénéficiera également des dernières conditions climatiques. L’état des vergers sur l’ensemble des spéculations est jugé bon.

Les cultures sucrières maintiennent la cadence initiée depuis le début de la campagne, notamment grâce aux retenues au niveau des barrages. Les superficies semées de betterave à sucre s’élèvent à date (soit en cours de campagne) à 50.000 ha.

>Agrumes: une campagne record

Pour ce qui est des agrumes, la campagne 2016/2017 devrait s’achever sur une récolte record. La production attendue devrait s’établir à 2,36 MT, en hausse de 16% par rapport à la campagne précédente.

Grâce au programme de gestion du risque de déficit pluviométrique lancé par le département de l’Agriculture en début d’année, les effets négatifs des conditions climatiques de la précédente campagne sur le cheptel ont été contenus, affirme le ministère de l'Agriculture, dans un communiqué. Cet effectf s’élève à près de 30 M de têtes, dont 3,2 M de bovins 19,6 M d’ovins et 6,2 M de caprins.

Cet effectif est resté stable par rapport à l’année précédente, son état sanitaire est bon. Compte tenu de l’amélioration de l’état végétatif avec ces dernières pluies, les conditions de développement du cheptel sont favorables.

Le programme d’assurance continue de bénéficier d’une forte adhésion des agriculteurs, selon le ministère. Pour la campagne en cours près de 1,08 Mha ont été couverts.

Enfin, pour l’accompagnement des agriculteurs sur le volet financier, l’enveloppe de crédit bancaire décaissée depuis le début de la campagne 2016/2017 s’élève à 1,5 milliard de dirhams et devrait s’établir à près de 5,5 milliards de dirhams d’ici la fin de cette campagne.

Le 29 Novembre 2016
SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Dattes : Production record

Dattes : Production record

Quelque 128.000 tonnes de dattes ont été produites au Maroc en 2016, soit une hausse de 16% par rapport à 2015, selon les estimations du ministère de l’Ag...

Maroc Vert

Maroc Vert

Par Nadia SALAH Il n’est pas si fréquent dans cette petite colonne de pouvoir relever les mérites d’une politique: il ne faut surtout pas s’en priver...