Agadir : Le Sifel peine à se réinventer

Agadir : Le Sifel peine à se réinventer

Le Salon international des fruits et des légumes (SIFEL) qui devait se repositionner, à partir de cette année, afin de maintenir son cycle de croissance est en nette perte de vitesse. Exposants et visiteurs étaient peu nombreux à l’édition 2016.

La 14ème édition du Salon international des fruits et des légumes (SIFEL) s’est achevée, en fin de semaine à Agadir et après quatre journées d’exposition, sur une note négative. En effet, la participation a été très timide. En dehors de la cérémonie d’inauguration, qui a été animée, le jeudi, par la délégation officielle, les exposants et les visiteurs étaient moins nombreux que les années précédentes, ce qui a affecté davantage le taux de fréquentation à cause du retard en termes de préparatifs et la fixation officielle du timing de l’événement.

Pire encore, la superficie d’exposition est passée par rapport aux éditions précédentes de quatre à deux chapiteaux. Plusieurs stands étaient vides, tandis que de grands groupes exportateurs, associations professionnelles et institutionnels étaient, selon beaucoup de producteurs-exportateurs, absents. Pourtant, les professionnels et l’entité organisatrice du salon qui détient d’ailleurs la marque (SIFEL Maroc) ont essayé de réinventer l’événement, l’année dernière, à travers plusieurs mesures suite aux difficultés à maintenir son cycle de croissance ou du moins à garder le niveau de succès qu’il a connu lors des dix premières années, notamment à travers le changement de son timing. Résultat : le salon qui devrait être organisé un peu plus tôt dans la saison afin d’optimiser la présence des producteurs-exportateurs durant la compagne d’exportation n’a pas donné satisfaction alors que les dates proposées par les professionnels, se situaient entre fin septembre et début octobre.

L’autre point et non des moindres est la faible participation des partenaires étrangers. En dehors de la Hollande, qui a réservé son stand cette année, des pays comme l’Allemagne, la France ou encore l’Espagne et les pays africains ne participent plus à l’événement, d’où la doléance de plusieurs professionnels de changer la périodicité du salon de façon qu’elle soit bi-annuelle puisqu’elle est également programmée avec le SIAM. L’autre fait marquant était l’intégration, l’année dernière, des trophées de la filière des fruits et légumes (TROFEL) dans le programme du SIFEL. Cependant, durant cette 14e édition, cette manifestation organisée par Gold Roots Consulting a été programmée, à l’instar des éditions précédentes, en dehors du SIFEL. Il s’agit là d’un retour au calendrier initial.

Le 06 Décembre 2016
SOURCE WEB Par Les Eco

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Agadir, capitale du climat

Agadir, capitale du climat

Climate chance s’y déroulera en septembre prochain juste avant la COP23 3.000 participants issus des 5 continents attendus Signature d’une convention...