FTI et Atlas Hospitality Maroc forment une joint-venture pour développer les clubs

FTI et Atlas Hospitality Maroc forment une joint-venture pour développer les clubs

Trois clubs sont déjà labellisés Labranda, à Marrakech et Agadir, l’objectif étant d’atteindre un parc d’au moins sept clubs à l’horizon 2021.

La nouvelle a de quoi réjouir les responsables de la destination Maroc, plutôt à la peine ces derniers temps sur les marchés européens. En marge du congrès annuel des agences Meeting Point International, filiale DMC du groupe allemand, à Marrakech, le groupe FTI et Atlas Hospitality Maroc ont annoncé hier un accord de joint-venture d’envergure.

Le quatrième TO mondial (avec 6 millions de voyageurs annuels) et le deuxième groupe hôtelier marocain (avec 26 hôtels et plus de 9 000 lits) ont signé un accord pour créer une société commune à 50/50, Meeting Point Hotels Morocco, avec pour ambition de développer "la plus grande structure de Family Clubs all inclusive au Maroc" sous la marque maison de FTI Labranda.

Dans la corbeille de la nouvelle société qui démarre avec 650 millions de dirhams (environ 61,1 millions d’euros), Atlas Hospitality Maroc apporte ainsi trois hôtels désormais labellisés Labranda : Les Dunes d’Or Beach Club 4* (436 chambres) à Agadir et l’Idrissides Urban Club 4* (311 chambres) à Marrakech, tous deux rachetés à Fram en 2014, et l’Atlas Targa Club All In 4* (239 chambres et studios) à Marrakech. Ces trois entités sont commercialisées en exclusivité par FTI sur le marché allemand mais pas sur le marché français.

Le parc hôtelier pourra s'étoffer davantage

L’objectif pour Meeting Point Hotels Morocco est d’atteindre au moins sept clubs en 2021 avec notamment la construction de trois nouveaux clubs 4*, 5* et 5*+ (totalisant 927 chambres) dans la future station balnéaire d’Oued Chbika, située dans le Sud marocain, près de Tan Tan. Le parc pourra même s’étoffer davantage, les dirigeants de la nouvelle société n’excluant pas que "d’autres hôtels puissent être loués ou achetés en cours de route".

L’idée est de se concentrer dans un premier temps sur Marrakech, Agadir et d’une manière générale sur le Sud du Maroc "là où l’on peut travailler douze mois sur douze, où le climat et la mer sont agréables et l’environnement écologique". Un bon complément en somme aux Canaries voisines où FTI ne compte pas moins de 27 hôtels (sur un total de 49), le Maroc pouvant être vendu comme une alternative mais aussi en complément.

Le 09 Décembre 2016
SOURCE WEB Par Tour Hebdo

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Cop 22 : Marrakech is the place to be !

Cop 22 : Marrakech is the place to be !

Ce matin, se sont ouvertes à Marrakech sur le site du village de Bab Ighli, la 22e Conférence des Parties (COP22) et la 12e session de la Conférence des Part...