New-York : Mohammed V honoré pour avoir empêché l’application des lois de Vichy aux juifs du Maroc

New-York : Mohammed V honoré pour avoir empêché l’application des lois de Vichy aux juifs du Maroc

Près d’un mois après la distinction attribuée à New York au roi Mohammed VI pour la réhabilitation des cimetières juifs au Maroc, c‘est au tour de son défunt grand-père de recevoir la sienne. Feu le roi Mohammed V a été honoré dans la capitale économique américaine pour avoir protégé des nazis les juifs du royaume pendant la seconde guerre mondiale.

C‘est la princesse Lalla Hasna, vêtue d’un caftan aux broderies juives, qui a fait le déplacement à New York au nom de la famille royale. Dans une ambiance très solennelle à la synagogue B’nai Jeshurun, elle a reçu le « prix de la liberté Martin Luther King Jr-Rabbin Abraham Joshua Heschel » attribué, à titre posthume, au défunt roi Mohammed V, rapporte les médias locaux.

Le regretté monarque est ainsi distingué pour avoir protégé les 250 000 Juifs du royaume des forces d'occupation françaises de Vichy et des nazis pendant la Seconde Guerre mondiale. L’histoire révèle en effet qu’en 1941, alors que le Maroc était encore sous protectorat français contrôlé par un gouvernement pro-Vichy, le roi Mohammed V avait refusé d’appliquer les lois discriminatoires aux juifs présents sur son territoire. « Il n'y a pas de juifs au Maroc, seulement des sujets », aurait-il déclaré.

« Politique courageuse »

Organisé par l’institut mondial d’études juives, Kivunim l’événement a réuni plus de 700 invités dont des ambassadeurs et des responsables des communautés marocaines juives et musulmanes, ainsi que des représentants de l’Etat américain. Prenant la parole, Peter Geffen, fondateur et directeur exécutif de Kivunim, a qualifié de « majestueux » l’acte de bravoure de Mohammed V et a estimé qu’on l’avait gardé méconnue jusqu’à ce jour. « Cette histoire a le pouvoir d'inspirer, et de contester l'ensemble de notre façon de voir une situation et d'un peuple », a-t-il affirmé.

« Grâce à la forte décision du souverain, [la] communauté juive marocaine n’a été ni placée en détention, ni expulsée ou assassinée dans les camps de concentration », a solennellement déclaré à son tour Serge Berdugo, secrétaire général des communautés juives du Maroc et ambassadeur itinérant. « Tous les Marocains, juifs ou musulmans, ont apprécié sa pleine protection », a-t-il ajouté, soulignant que le prix qui célèbre cette année son 10ème anniversaire représente « la reconnaissance [par la communauté juive américaine] des convictions profondes, l'approche morale et la politique courageuse du défunt monarque ».

Mohammed VI célèbre son grand-père

Dans un discours lu par son conseiller André Azoulay, également aux première loges lors de et événement, le roi Mohammed VI a témoigné de l’honneur fait à la famille royale marocaine au travers de cette distinction. Honneur qui « est plus qu'un simple rappel d'une page exemplaire de l'histoire écrite il y a plus de 70 ans », a affirmé le souverain.

« Aujourd'hui, nous avons besoin, plus que jamais, de méditer les leçons et la pertinence de cette partie de l'histoire afin de nous lever plus de puissamment contre les aberrations mortelles de ceux qui détournent nos cultures, nos religions et nos civilisations », a-t-il rappelé avant d’ajouter : « En capitalisant sur la profondeur et la résilience de l'héritage laissé par mon grand-père vénéré Sa Majesté Mohammed V, nous pouvons, ensemble, énoncer pour récupérer les étendues perdues de la raison et du respect mutuel qui ont disparu de nombreuses régions du monde ».

C’est la deuxième distinction en un mois pour la famille royale. Quasiment à la même période en novembre dernier, c’est l’actuel monarque qui était honoré dans un projet tri-confessionnel (juif, musulman et chrétien) pour son rôle dans la réhabilitation des cimetières juifs au Maroc. Comme quoi, il n’a fait que perpétuer l’œuvre de son défunt grand-père !

Le 23 Décembre 2016
SOURCE WEB Par Ya Biladi

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Non au bashing contre Lalla Salma

Non au bashing contre Lalla Salma

Alors que la rumeur évoque une possible séparation du souverain marocain, Mohammed VI, et de son épouse, notre journaliste casablancaise Nouhad Fathi rappell...