Hollande met Trump en garde: "le repli sur soi est une réponse sans issue"

Hollande met Trump en garde:

Le président français s'est entretenu par téléphone avec son homologue américain ce samedi soir.

Donald Trump s'est entretenu ce samedi avec plusieurs de ses homologues, dont Angela Merkel, Vladimir Poutine, et François Hollande. Comme le rapporte L'Elysée, l'échange entre le président américain et le président français a été l'occasion pour François Hollande d'exprimer ses craintes, après les propos et les décisions polémiques de Donald Trump sur différents sujets.

Le président américain a notamment pris un décret qui réduit de manière drastique l'accueil de réfugiés aux Etats-Unis, et qui interdit l'accès des ressortissants de sept pays musulmans au territoire américain. François Hollande a appelé Donald Trump au "respect" du principe de "l'accueil des réfugiés.

"Le chef de l'Etat a mis en garde contre les conséquences économiques et politiques d'une approche protectionniste", en soulignant que, "face à un monde instable et incertain, le repli sur soi est une réponse sans issue", précise le communiqué de L'Elysée.

Trump au G20 de Hambourg en juillet

Le président français a aussi "rappelé sa conviction que le combat engagé pour la défense de nos démocraties" n'était "efficace" que "dans le respect des principes qui les fondent, en particulier l'accueil des réfugiés".

François Hollande a par ailleurs insisté sur "l'importance pour la planète de la mise en oeuvre de la convention de Paris sur le réchauffement climatique", que son homologue veut remettre en cause.

Rappelant que la lutte contre le terrorisme était une priorité commune à Paris et Washington, il a réaffirmé, selon le communiqué de la présidence, "sa détermination à poursuivre les actions engagées en Irak comme en Syrie". "Le règlement de la situation en Syrie" doit être recherché "dans un cadre politique et sous l'égide des Nations unies". "Aucune autre solution ne serait durable ni crédible", a-t-il martelé.

Enfin, le chef de l'Etat a souligné lors de cet entretien téléphonique le "caractère indispensable" de l'OTAN. Donald Trump et Angela Merkel, qui se sont parlé un peu plus tôt ce samedi, ont souligné eux aussi "l'importance fondamentale" de l'organisation. Dans la foulée, la Maison Blanche a annoncé que Donald Trump se rendrait en juillet au Sommet du G20 de Hambourg, en Allemagne.

Le 28  Janvier 2017

SOURCE WEB Par Bfmtv

Les tags en relation

 

Les articles en relation

ONU : Le Maroc en force à New York

ONU : Le Maroc en force à New York

Nasser Bourita multiplie les rencontres avec les diplomates étrangers «Beaucoup reste à faire pour atteindre la paix en Afrique, mais nous disposons toute...