Ressources hydriques Le taux de remplissage des barrages estimé à 54,6%

Ressources hydriques Le taux de remplissage des barrages estimé à 54,6%

Le taux de remplissage du barrage Garde Sebou est passé à 100%, le 14 février 2017, contre 94,7% une année auparavant. Ph : DR

Les retenues des principaux barrages du Maroc, tous usages confondus, ont atteint plus de 8,31 milliards de m3 à la date du 14 février 2017, enregistrant ainsi un taux de remplissage de 54,6%, selon le ministère délégué chargé de l'Eau.

Ce niveau est inférieur à la même période de l'année 2016, durant laquelle les retenues se sont élevées à environ 9,3 milliards de m3, soit un taux de remplissage de 60,8%, indique le ministère dans sa situation journalière des barrages.

Le taux de remplissage du barrage Garde Sebou est passé à 100%, le 14 février 2017, contre 94,7% une année auparavant, précise le département, notant que les barrages Nakhla, Bouhouda, Imi El Kheng et Ahl Souss ont, pour leur part, réalisé le taux de remplissage record de 100%.

Le barrage Sidi Said Maachou a, quant à lui, maintenu son taux de remplissage optimal (100%), atteint il y a un an, ajoute la même source.

Le ministère relève une forte progression des taux de remplissage de certains barrages, tels que Ibn Battouta qui est passé de 11,9% le 14 février 2016 à 64,8%, le 14 février 2017, El Kensra (44,7% à 71,8%) et Dkhila (52% à 96%).

Toutefois, des baisses ont été notées dans plusieurs barrages, notamment Hassan II (76,4% à 20,6%), M.B.A Al Khattabi (51,9% à 16%) et Asaflou (74,5% à 57,3%).

Le 14 Février 2017

SOURCE WEB Par  Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Pluviométrie: La cote d’alerte!

Pluviométrie: La cote d’alerte!

La réserve des barrages à 1/3 de leur capacité théorique Les ouvrages à usage agricole sont les plus affectés Les réserves en eau de l’ensemble d...

Green attitude Par Radia LAHLOU

Green attitude Par Radia LAHLOU

Que l’on se situe au nord ou au sud de la planète, nous avons tous la même préoccupation, le même devoir. Epargner la terre pour que subsistent les géné...