ONCF: «LGV Tanger-Casablanca, au cœur d’un projet titanesque», cinquième épisode

ONCF: «LGV Tanger-Casablanca, au cœur d’un projet titanesque», cinquième épisode

«Les équipements ferroviaires interviennent au fur et à mesure de la remise des plates-formes par le génie civil.», indique Farah Elhoussine, chef de département équipements ferroviaires. C’est une phase majeure dans tout grand projet ferroviaire.

Dans le cadre des travaux de la LGV, ce département a procédé à la pose des câbles de communication, à la pose des poteaux caténaire, et la pose des câbles électriques

Avec 1,6 million de tonnes de ballast, 7.400 poteaux caténaire, 700.000 traverses, 2 sous-stations électriques, 1.500 personnes mobilisées, 2 bases travaux et 800 kilomètres de rails..., la LGV Tanger-Casablanca ne cesse de battre les records.

«Sur ce projet nous avons deux bases travaux initiées à Kénitra et à Sidi Lyamani. Chaque base travaux a un champ d’action de 100 km. Elles servent au stockage des matériaux tels que le ballast, les rails et les appareils de bois», ajoute M. Farah.

Le 19 Juin 2017

SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Live. Arrivée du TGV à Rabat-Agdal

Live. Arrivée du TGV à Rabat-Agdal

Le TGV, inauguré ce jeudi 15 novembre par le Roi Mohammed VI, en compagnie du Président français Emmanuel Macron, est arrivé à la gare Rabat-Agdal. Celle-c...

Le Maroc, entre paroles et actes

Le Maroc, entre paroles et actes

Le Maroc mise et ouvre ses portes aux grandes écoles françaises pour former ses élites et attirer les étudiants africains, et c'est très bien. Mais d&#...