Marrakech: Des associations juives distribuent des ftours à 1.500 familles dans le besoin

Marrakech: Des associations juives distribuent des ftours à 1.500 familles dans le besoin

Pour la deuxième année consécutive, des associations juives ont distribué lundi des repas de rupture du jeûne à des familles défavorisées au Maroc.

Organisée par l'association The International Fellowship of Christians and Jews (IFCJ), l'initiative a permis à 1.500 familles marocaines dans le besoin de se voir offrir un panier de denrées ramadanesques, comprenant des dattes, du thé, des lentilles, des pois chiches et d'autres produits de base.

L'association IFCJ, qui vise à "construire des ponts" entre juifs, chrétiens et musulmans, a organisé cette distribution de paniers-repas en collaboration avec l'association marocaine Mimouna, qui regroupe des étudiants musulmans oeuvrant pour préserver et promouvoir l'histoire de la communauté juive du Maroc, et l'association juive marocaine Jeunesse Chabad Maroc.

ftour-maimouna

ftour-maimouna2

Un dîner interreligieux s'est tenu la veille dans la synagogue Slat al Azama située dans le quartier du Mellah à Marrakech, avec la vice-présidente de l'IFCJ, Yael Eckstein. "Maintenant plus que jamais, il est très important que les trois religions qui descendent d'Abraham (Ibrahim pour les musulmans, ndlr) se rassemblent pour essayer de faire du monde un meilleur endroit", a déclaré Mme Eckstein.

"Depuis la Seconde Guerre mondiale, le Maroc a donné l'exemple dans cette partie du monde pour la manière dont il traite les citoyens juifs. Aujourd'hui, nous sommes honorés d'être aux côtés de la population marocaine et de montrer que nous pouvons surmonter les divisions et l'intolérance partout en construisant des ponts d'empathie et de compréhension", a-t-elle ajouté.

Des opérations similaires de distribution de produits alimentaires pour le ramadan se tiendront cette semaine à Casablanca et Rabat. L'année dernière, 1.500 paquets avaient été distribués à 8.000 Marocains démunis.

Le 21 Juin 2017

SOURCE WEB Par Huff Post Maghreb

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Mon ramadan de prostituée

Mon ramadan de prostituée

Marchande d’amour en toute saison mais qu’en est-il à Ramadan ? Nada, 30 ans, maman d’un petit garçon de quatre ans, nous raconte trente jours partagés...

Ramadan à Paris

Ramadan à Paris

Fatiha est caissière dans le petit supermarché de ma rue. L’autre jour je lui demande comment se passe son jeûne loin du pays. Sa réponse fuse: «je préf...

Voici la date du Ramadan 2018 au Maroc

Voici la date du Ramadan 2018 au Maroc

Afin de déterminer par le calcul la possibilité d'une visibilité du premier croissant lunaire qui permettra de définir le début du prochain mois de je...