L’Exécutif salue la décision du Souverain d’ordonner des investigations au sujet des projets non aboutis

L’Exécutif salue la décision du Souverain d’ordonner des investigations au sujet des projets non aboutis

Le gouvernement décrète la mobilisation générale pour accélérer la réalisation des projets socio-économiques dans les délais impartis

Le gouvernement a salué l'appel lancé par S.M. le Roi pour éviter la politisation des projets sociaux.

La situation dans la ville d’Al Hoceïma était au cœur des travaux du dernier Conseil de gouvernement tenu jeudi à Rabat. Exhaustif et intense, le débat entre les membres de l’exécutif a pris près de deux heures et demie. Après avoir salué la décision prise par S.M. le Roi Mohammed VI de charger les ministres de l'Intérieur et des Finances de mener les investigations nécessaires au sujet des projets programmés non aboutis, le Chef du gouvernement a fait savoir que des réunions avec les instances des droits de l'Homme, les syndicats et les médias seront tenues prochainement.

Le Conseil du gouvernement, réuni jeudi dernier à Rabat, a souligné que les décisions prises lors du dernier Conseil des ministres, en relation avec les derniers événements qu'a connus la province d'Al Hoceïma, augurent une nouvelle étape dans l'action gouvernementale. Le Conseil s’est ainsi engagé à renforcer la mobilisation et à redoubler d'efforts, afin d’accélérer la réalisation des projets dans la province dans les délais impartis. Un communiqué rendu public à l'issue de cette réunion indique que l’Exécutif a engagé un débat profond au sujet du développement des derniers événements d'Al Hoceïma, notant que plusieurs mesures ont été prises, dont la tenue mardi d'une réunion entre les partis de la majorité gouvernementale, en vue d'accompagner les nouveautés liées à ce chantier et de contribuer à sa réussite.

Dans le même ordre d’idées, le communiqué souligne qu'une réunion a été tenue mercredi entre les différents départements ministériels signataires du programme «Al-Hoceïma Manarat Al Moutawassit», afin d'exposer les projets et les moyens financiers mobilisés, ainsi que d'assurer le suivi de l'état d'avancement des chantiers, afin de rattraper tout retard enregistré. Selon la même source, le gouvernement salue hautement la décision prise par S.M. le Roi Mohammed VI de charger les ministres de l'Intérieur et des Finances, à travers l’inspection générale de l’administration territoriale au ministère de l’Intérieur et l’Inspection générale des Finances, de mener les investigations nécessaires au sujet des projets programmés non aboutis afin de déterminer les responsabilités et soumettre un rapport en la matière dans les plus brefs délais.

Le gouvernement a également salué l'appel lancé par S.M. le Roi pour éviter la politisation des projets sociaux et de développement réalisés ou leur exploitation à des fins étroites, vu que ces projets sont destinés aux citoyens, et que le gouvernement est responsable de leur réalisation. De même, compte tenu de l’importance stratégique de la sécurité et de la stabilité pour la conduite des chantiers de développement, le gouvernement a réitéré son appel aux populations et à toutes les parties concernées à coopérer, à instaurer un climat de confiance et à créer toutes les conditions de réussite pour aller de l’avant en vue de réaliser les projets et de drainer les investissements dans le cadre d'une justice territoriale au niveau national.

Le gouvernement, précise le communiqué, tiendra des rencontres avec les instances des droits de l'Homme, les syndicats et les médias, pour impliquer toutes les parties dans la réussite de ces projets, et intensifiera les visites ministérielles, et ce de manière régulière et périodique, afin d’assurer le suivi de la mise en œuvre des projets et de communiquer à ce sujet, particulièrement à la lumière des grands efforts de développement visant à répondre aux revendications socio-économiques des habitants.

Enquête sur les allégations de torture

Les affrontements entre les manifestants et les éléments des forces de l’ordre ont été évoqués lors du dernier Conseil de gouvernement. Selon le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, Porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, le Chef du gouvernement a exprimé ses regrets et sa tristesse suite à ces «événements douloureux qui ont causé des blessures, que ce soit dans les rangs des manifestants ou des forces de sécurité, et a appelé les responsables concernés à remplir leurs missions de maintien de la sécurité et de respect de la loi et des dispositions légales régissant le traitement des protestations». M. El Khalfi a rappelé que le ministre de l’Intérieur avait informé le Conseil de la présence de blessés graves dans les rangs des forces de l'ordre, qui ont avoisiné les 108, dont deux se trouvent au service de réanimation, ajoutant que le Conseil a exprimé sa gratitude aux forces de l'ordre pour leurs efforts et leur engagement dans la préservation de la sécurité, en dépit de conditions de travail difficiles. Le ministre de l'Intérieur a aussi mis l'accent sur la nécessité d’ouvrir une enquête sur toute transgression quant au droit des manifestants afin de rendre justice aux victimes. Sur le plan judiciaire, le Chef du gouvernement, sur Hautes Instructions royales, a souligné l'importance du respect total des procédures judiciaires régissant un procès équitable et de l'ouverture d'enquêtes et d'investigations sur toute allégation de torture, a indiqué M. El Khalfi, précisant que le nombre de demandes pour un examen d’expertise médicale sur les allégations de torture a atteint 66.

Le 30 Juin 2017

SOURCE WEB Par Le Matin

Les tags en relation

 

Les articles en relation