Al Hoceima: semaine décisive?

Al Hoceima: semaine décisive?

ROUND UP. Al Hoceima est de nouveau plongée dans l’attente. Les rapports d’audits demandés par le Roi seront prêts cette semaine. Tout le monde est convaincu de la légitimité des revendications économiques et sociales. Il reste deux questions: les détenus seront-ils graciés? Des têtes vont-elles tomber après les audits?

Deux audits ont été menés en parallèle: celui de l’inspection du ministère de l’Intérieur et celui de l’inspection générale des Finances. L’objet est de connaître les raisons du retard du programme “Manarat Al Moutawassit“, lancé en octobre 2015 par le Roi.

De nombreuses rumeurs courent sur les conclusions des rapports, mais il est impossible de savoir auprès de sources sûres ce qu’il en est réellement. Les rapports seront transmis d’abord au Roi et le secret est de mise. Tous les observateurs tablent sur le discours du Trône pour en connaître les conclusions et éventuellement les décisions qui vont en découler.

La Fête du Trône sera célébrée le week-end prochain et le traditionnel discours prononcé le dimanche matin 30 juillet. Sans être devin, il paraît impossible que le discours n’évoque pas Al Hoceima.

Il y aura des leçons à tirer en matière de gouvernance. A en juger par différentes indiscrétions, les familles des détenus espèrent une grâce par le Roi. A ce stade, aucune indication sérieuse n’est disponible quant à la probabilité d’une grâce.

En cas d'apaisement durable, il est encore possible de rattraper une partie de la saison touristique.

Comme l’avait souligné Nasser Zefzafi dans un enregistrement audio diffusé il y a quelques jours, les audits demandés par le Roi ont légitimé les revendications socio-économiques du hirak. Ces revendications apparaissent aujourd’hui comme légitimes.

Le plafond des revendications, celui qui fait une large unanimité, ce sont les demandes socio-économiques et la libération des détenus.

Depuis vendredi, un appel anonyme à manifester le 30 juillet, jour de la Fête du Trône, a été relayé sur les réseaux sociaux, mais a été rapidement et massivement désavoué par de nombreuses voix du hirak, y compris au sein des familles des détenus. Sur Facebook, Elmorada Iamrachen, poursuivi en liberté provisoire, cite une déclaration commune des détenus du hirak qui refusent la confrontation, rappelle les “constantes et le respect dû à l’institution monarchique“.

Différentes voix du hirak refusent toute instrumentalisation de leur mouvement par des jusqu’auboutistes et récusent toute violence. Zefzafi a insisté sur le caractère pacifique des protestations. Le jeudi 20 juillet puis le lendemain dans la nuit, des images ont montré des groupes de jeunes, voire des ados et parfois des enfants, qui ont caillassé les forces de l’ordre en utilisant de grosses pierres (exemple: vidéo ci-dessous). Qui instrumentalise ces jeunes? Qui s’adresse à eux en leur fournissant Gaza en exemple?

Le 23 Juillet 2017

SOURCE WEB Par Médias 24

Les tags en relation

 

Les articles en relation

Le Roi à Al Hoceima ?

Le Roi à Al Hoceima ?

Selon plusieurs sources concordantes, le souverain devrait se rendre très prochainement à Al Hoceima et dans la région environnante dès les prochains jours....