Tachokalt et Tanzida revisités

Tachokalt et Tanzida revisités


Localisation et historique Les stations rupestres de Tachokalt et de Tanzida se trouvent à 23 kilomètres au sud de la localité de Fam el-?isn. Les gisements de gra-vures se situent aux droits de rides gréseuses qui émergent de quelques dizaines de mètres au-des-sus des alluvions récentes de la plaine de l'Oued Tamanart (Fig. 1). L'oued coupe une double ride, une première fois au niveau du village de Tanzida puis une seconde fois au niveau de la guelta de Tachokalt. Les gravures se trouvent ainsi réparties à chaque fois sur les deux abrupts et elles sont donc présentes sur quatre empla-cements. On peut d'ores et déjà remarquer que les gisements se trouvant sur les rives droites de l'oued (Tachokalt ouest et Tanzida ouest) sont les plus riches en gravures (Fig. 2). Il semble que ces gravures aient été décou-vertes par Henri Lhote, sur les indications d'un interprète marocain de Fam el-?isn (Lhote 1964). Les stations de Tachokalt et de Tanzida n'ont jamais été mentionnées par Odette de Puigaudeau et Marion Senones. Henri Lhote les nomme Tachoukent et Tan Zega. Dans son texte, la station atlasique de l'Oukaïme-den devient Ougmidden et celle de Tigane est orthographiée Triggane. Outre ces impré-cisions, Lhote néglige un certain nombre de gravures absolument incontournables et d'un grand intérêt pictural. Il est possible qu'il ne se soit jamais rendu sur place et qu'il se soit contenté de travailler sur des relevés exécu-tés par quelqu'un d'autre (Odette du Puigau-deau ?), ce qui avaliserait nos remarques sur les gravures « omises » et les mélanges. Nous signalons les gravures inédites dans notre texte ou dans la légende des photographies. Quoi qu'il en soit, H. Lhote signale 36 « figures » sur le site de Tachokalt et 17 sur Tanzida. Il donne une description et un com-mentaire pour chacune d'elles, sur lesquels nous serons parfois appelés à revenir. Les styles et les thèmes sont identiques sur les deux stations, bien que les répartitions par sujet soient, pour certains d'entre eux, net-tement différentes. Nous avons choisi de présenter les sujets gravés par thème et dans leur ordre décroissant plutôt que par empla-cement. La très grande majorité des gravures a été obtenue par piquetage plus ou moins profond et présente des patines variables. Nous avons relevé deux images en style effilé fin patiné, celles d'un bovidé et d'un anthropomorphe probablement associés, un système complexe d'arceaux concentriques polis surchargé par un boeuf piqueté ainsi qu'une gravure d'anti-lope en style de Tazina sur une parois de grès

SOURCE WEB Par  Research Gate