Cités vertes Växjö La ville suédoise

Cités vertes Växjö La ville suédoise

• Une ville écologique modèle en Suède

La ville suédoise de Växjö a réduit de près d’un quart ses émissions de dioxyde de carbone par habitant, et compte aller encore plus loin. Elle vient de remporter le prix Énergie durable pour l’Europe pour son action environnementale Il est fascinant de voir combien la pensée écologique du naturaliste suédois Linné est restée vivante au fil des générations. Située dans un paysage de forêts et de lacs dans le sud de la Suède, Växjö s’est fait fort de s’affranchir complètement des énergies fossiles. Et elle a déjà fait beaucoup de chemin. Henrik Johansson, auditeur environnemental à la direction municipale de la planification, le confirme : « Plus de la moitié de la consommation d’énergie de la ville provient de sources renouvelables. » Les stations d’épuration municipales produisent du biogaz, l’université est chauffée aux pellets et la piscine de la ville est surmontée de panneaux solaires. Les pistes cyclables ont été développées aux dépens des routes, les habitants et les entreprises peuvent obtenir des aides financières pour l’achat de voitures écologiques – et ensuite stationner gratuitement.

 Un intérêt mondial Les entreprises et les politiques affluent actuellement du monde entier pour s’inspirer de l’expérience de Växjö «La majorité des visiteurs viennent du Japon et de Chine», dit Johansson. «Ils veulent voir comment nous utilisons les bioénergies en ville, ce que nous faisons contre le changement climatique au niveau local et comment nous coopérons avec les entreprises et l’université.» La ville accueille à peu près une délégation par semaine, et la municipalité a dû engager une personne spécialement chargée de gérer les visites Les solutions vertes de Växjö, en Suède, ont inspiré beaucoup d’autres pays. L’action écologique de Växjö a commencé dans les premières années 1970, alors que les lacs des environs étaient gravement pollués par l’agriculture et les industries locales. Un grand nettoyage a été entrepris et quand les élus ont pris conscience de ce qui pouvait être fait, Växjö s’est engagée dans la voie qui a fait d’elle une des villes les plus vertes d’Europe.

Un avenir sans combustibles fossiles En 1996, la municipalité s’était fixé pour objectif de réduire de 50 pour cent les émissions de dioxyde de carbone par habitant d’ici à 2010 «L’année dernière, nous avons adopté un nouveau programme environnemental qui prévoit, puisque 2010 se rapproche, que les émissions de dioxyde de carbone par habitant devront diminuer de 70 pour cent d’ici à 2025», ditJohansson. «En 2005, nous étions arrivés à les faire baisser de 24 pour cent. Il y a encore beaucoup à faire pour atteindre l’objectif de 50 pour cent, mais nous pensons qu’à l’horizon 2010 nous pourrons parvenir au moins à 40–45 pour cent.» La plus forte baisse des émissions de dioxyde de carbone a été obtenue dans le chauffage urbain, en remplaçant le fioul par la biomasse – les déchets de bois de l’industrie forestière locale. Växjö est chauffée à plus de 90 pour cent par le chauffage urbain, et le réseau a été étendu aux villages des environs La technologie au service de l’environnement Des efforts ont été accomplis pour rendre les transports urbains plus écologiques. Une compagnie de taxis a reçu des aides publiques pour réaliser des innovations technologiques qui ont fait baisser de 20 pour cent sa consommation de carburant Växjö Taxi suit maintenant ses voitures par satellite, ce qui permet d’envoyer la voiture la plus proche pour prendre un client. Karin Bachstätter, la patronne de la firme, dit : «C’est très rare maintenant que nos voitures aient à faire un long trajet à vide pour chercher un passager.» Les chauffeurs ont suivi aussi un stage de «conduite écologique» pour apprendre à rouler en consommant un minimum de carburant, et l’entreprise compte dans sa flotte des véhicules hybrides, à l’éthanol et au biogaz

«Si nous voulons sauver l’environnement, il faut que toutes les entreprises fassent quelque chose», dit Karin Bachstätter. «Maintenant, nous voulons acheter de nouvelles ‘voitures vertes’. C’est notre priorité.» Au conseil municipal, Johansson se félicite du prix Énergie durable pour l’Europe que la Commission européenne a décerné début 2007 à Växjö – c’est la confirmation que la ville fait du bon travail «Cela veut dire que notre action est jugée importante et qu’elle peut être reprise en beaucoup d’autres endroits. Et c’est ce que nous voulons. Nous savons bien que même si nous éliminons les énergies fossiles chez nous, cela ne résoudra pas les problèmes de la planète. Mais nous pouvons être un exemple pour d’autres villes» Bien que Växjö soit saluée comme un brillant exemple à suivre pour faire face au changement climatique dans le monde, Johansson observe que l’attitude de ses habitants n’est pas tellement différente de celle du Suédois moyen «En Suède, nous avons tous plus ou moins grandi au contact de la nature et nous sommes très proches de l’environnement», dit-il «Je pense que pour les Suédois, il est tout naturel de vouloir protéger l’environnement.» Les objectifs environnementaux de Växjö pour 2015

* Convertir 30 pour cent de terres agricoles en cultures biologiques

* Réduire de 20 pour cent la consommation de papier Royaume du Maroc

* Réduire de 20 pour cent par personne la consommation d’électricité

* Augmenter de 20 pour cent la circulation cycliste en ville

* Augmenter de 20 pour cent l’utilisation des transports en commun

Huit mesures pour la durabilité dans la vie quotidienne

* Passer à des ampoules basse énergie

* Débrancher les appareils électriques – ne pas les laisser en veille

* Choisir une source de chauffage renouvelable pour le logement

* Isoler l’habitation et le réservoir d’eau chaude

 Baisser le thermostat

* Supprimer les déplacements domicile-travail en travaillant à distance

* Acheter une voiture qui consomme moins

 Ou, mieux encore, acheter un vélo !!

SOURCE : ACTUBelette WEB