Méga projet touristique : Oued Chbika, près de Tan-Tan

Méga projet touristique : Oued Chbika, près de Tan-Tan

Le bord de mer constitue un refuge pour les oiseaux migrateurs, abritant des populations considérables de flamants roses (à gauche). Le promoteur s'est engagé à préserver ces trésors de la nature, lui qui a justement choisi ce site en raison de ses particularités géographiques et naturelles, pour en faire une destination exclusive.

Le projet de Chbika est porté par la branche Hôtels et tourisme du puissant groupe égyptien Orascom (http://www.orascom.com/), présidée par Samih Sawiris (au centre). Son frère Nagib dirige le domaine des télécommunications et son autre frère Nasif le secteur du bâtiment. Les trois entités du groupe Orascom représentent à elles seules 40% du chiffre d'affaires de la bourse égyptienne.

En 2007, Orascom avait signé, devant le roi Mohammed VI, un accord avec le Gouvernement marocain, ainsi qu'un contrat avec la Caisse marocaine de dépôt et de gestion qui apportait un financement de 35% dans la corbeille de la mariée. L'investissement total se montera à terme à sept milliards de dirhams, soit l'équivalent d'un peu moins de 700 millions d'euros. A la fin de l'an dernier, une cérémonie avait été organisée sous l'égide du ministre du tourisme de l'époque, Mohammed Boussaid (à droite), devenu entre-temps gouverneur de la Région Souss Massa Drâa (voir Ouf, le wali Rachid Filali remplacé par Mohammed Boussaid). Le permis de construire ayant été accordé, les travaux démarrent ces jours.
\"Méga\"Méga\"Méga
Selon Orascom, la première phase verra l'aménagement de 500 des 1'500 hectares prévus le long de l'oued et en bord de mer (à gauche et au centre). Il comprendra cinq des huit hôtels envisagés et quelque 1'100 constructions. D'après des sources marocaines, Chbika devrait abriter d’ici 2015 une marina de 100 anneaux, un parcours de golf de 27 trous, une médina, un musée, un quartier de l’artisanat, des commerces.
Le prix des appartements est fixé à 2 millions de dirhams en moyenne (un peu moins de 200'000 euros). Les villas coûteront entre 7,6 millions et 12,8 millions de dirhams. Quant aux riads, ils seront proposés à partir de 2,6 millions de dirhams et les haciendas (terrains à construire sur une durée de 10 ans) de 4'000 à 5'000 m2 à partir de 1,8 millions de dirhams. Quelque 15'000 emplois devraient être générés.
Un incident s'est produit lors de la construction de la nouvelle route destinée à relier Tan-Tan au site retenu. Des tumulus d'origine pré-historique ont été découverts il y a seulement quelques années au bord de l'oued (http://www.prehistoire-du-maroc.com/loued-chbika-et-le-bord-de-mer.html). Mais des ouvriers non informés ont mis à mal ces tombeaux à antennes formés de pierres plantées dans le sol qui constituent la particularité du site (à droite - lire aussi http://bokbot.e-monsite.com/rubrique,oued-chbika-tumulus,1127511.html). Le halte-là a toutefois été mis à ce saccage involontaire.

\"Méga\"Méga\"Méga

Orascom compte parmi les plus grands aménageurs de stations touristiques intégrées dans le monde. Actuellement, outre le Maroc, elle réalise des projets en Egypte

 

Source : web