La ville entre enjeux et défis

 La ville entre enjeux et défis

 

Symposium

\ Publié le : 14.12.2010 | 16h16

 

   

Forum des villes arabes et américaines les 13 et 14 décembre sur la gestion urbaine et locale.

 

 

 

 

 

 

 

\

 

Après Chicago et Amman, c'était au tour de Casablanca d'abriter le Forum des villes arabes et américaines qui s'est clôturé hier à Casablanca. Cette troisième édition devait ainsi être organisée au sein de la Cité blanche en vertu des jumelages Casablanca-Chicago, d'une part, et Chicago-Amman, de l'autre ; les deux dernières villes ayant abrité les deux premières éditions. Organisé par le Conseil de la ville et l'association Casablanca-Chicago, ce Forum a pour ambitions de réunir des maires et des leaders locaux dans l'optique de faire le point sur les défis auxquels font face leurs cités respectives

C'est un espace d'échange autour des meilleures pratiques de gouvernance et de gestion de l'affaire locale, dont les grands axes sont la promotion du développement durable et le partage interculturel

Ainsi, deux jours durant, une trentaine de maires de villes américaines et arabes, ainsi que divers responsables se sont réunis, ont discuté et échangé autour de questions liées aux cités participantes, lors de réunions tenues à huis clos. Le tomber de rideau de l'édition casablancaise a été marqué par la signature d'une série de conventions entre différentes mairies. De même, Mohamed Sajid, Richard Daley et Omar Mâani, maires respectifs de Casablanca, Chicago et Amman devaient faire le point lors d'allocutions séparées

Pour cette 3e édition, les enjeux urbains déterminants pour le développement des métropoles d'aujourd'hui et de demain étaient au centre des débats. Parallèlement, quatre grands axes constituaient les thématiques d'ateliers organisés en marge de l'événement. « La culture et l'économie créative, nouveaux leviers de développement », thème du premier atelier, avait pour vocation d'expliquer « comment certaines villes considèrent l'investissement dans la culture comme un moteur de croissance et non pas comme une dépense »

Il était question de cerner la manière de faire de la dynamique culturelle un véritable facteur de création de richesse, ou encore de définir les montages institutionnels et financiers à mettre en place pour inciter à la convergence de secteurs clés : universités, centres de recherches, industrie, création artistique, etc. Le deuxième atelier, quant à lui, avait pour thème « Le rôle des technologies de l'information dans le rapprochement des villes » et s'est déroulé à Casanearshore

Tous les participants s'accordaient à dire que le développement des technologies de l'information et de la communication (TIC) constitue l'un des moyens d'améliorer les conditions de vie des citoyens. Aussi, la gestion des affaires locales ne peut être que plus efficiente grâce à l'utilisation des TIC, garantissant plus de rapidité et d'efficacité des services offerts aux habitants

« Ce rapprochement (des villes, ndlr) nécessite la mutualisation des efforts des cités pour réduire les coûts de conception et d'installation des réseaux et diminuer le fossé numérique entre le Nord et le Sud, la ville et la campagne et entre les différents quartiers d'une même agglomération », a souligné Mohamed Belmahjoub, conseiller au ministère du Commerce, de l'Industrie et des Nouvelles technologies, cité par l'agence MAP. Il a de même insisté sur la mise en place d'une infrastructure solide de communication à même de connecter villages, villes, régions et pays

Pour sa part, le troisième atelier était consacré à la « Concertation et approche genre, facteurs déterminants dans la qualité de la décision publique ». « L'approche "genre", d'introduction relativement récente dans la conception des politiques publiques afférentes au développement humain, consiste à tenir compte, lors de la formulation de ces politiques, des préoccupations spécifiques et des intérêts différenciés des femmes, des hommes, des filles et des garçons, dans un esprit d'équité, d'efficacité et de cohérence », indique-t-on. Cet atelier avait pour ambition d'examiner les mécanismes opérationnels pour décliner cette approche novatrice dans la conception et la mise en œuvre des projets

Par ailleurs, le quatrième atelier avait pour thème « Villes durables, enjeux, outils et défis » et constituait, en soi, une session de clôture de cette 3e édition. Cette ultime rencontre avait pour dessein de faire le point sur la totalité des recommandations découlant des différents ateliers.

Petit historique


Initié en 2008 à Chicago, le Forum des villes américaines et arabes s'est tenu de manière régulière chaque année depuis. L'édition américaine de l'événement s'était déroulée en avril 2008 et avait connu la participation des maires de trois villes marocaines, à savoir Casablanca, Chefchaoun et Témara, respectivement représentées par Mohamed Sajid, Mohamed Saâd Alami et Moh Rejdali. Cette première édition s'était fixé comme objectifs la promotion des échanges d'informations et la mise en place de stratégies visant à bâtir des économies concurrentielles dans la société mondiale. La deuxième édition, quant à elle, s'était déroulée à Amman, en Jordanie, en juin 2009.

 

 

 

 

 

 

 

 Repères

 

 

Thématique

 

 

 

 

\

La culture et l'économie créative, nouveaux leviers de développement,

 

 

 

\

Le rôle des technologies de l'information dans le rapprochement des villes,

 

 

 

\

Concertation et approche genre, facteurs déterminants dans la qualité de la décision publique,

 

 

 

\

Villes durables, enjeux, outils et défis.

 

 

 

 

 

 

 

 

Source : web  Par Abdelhakim Hamdane | LE MATIN