Coopératives

 Coopératives

 

909 nouvelles unités créées en 2010

\"*\"      Publié le : 02.01.2011 | 11h06

Un projet de loi relatif aux coopératives sera soumis au gouvernement au cours des prochaines semaines, selon le ministère chargé des Affaires économiques et générales.

 

 

Le mouvement coopératif est très dynamique. Rien qu'en 2010, il s'est renforcé par 909 nouvelles coopératives, selon le ministre chargé des Affaires économiques et générales, Nizar Baraka

Cette tendance devra se poursuivre davantage si le gouvernement concrétise ses engagements consistant à aider les coopératives à surmonter les difficultés auxquelles elles font face. En fait, d'après un communiqué publié à l'issue de la 2e session annuelle du conseil d'administration de l'Office de développement de la coopération (ODCO), M. Baraka a fait savoir que le gouvernement met en place une stratégie nationale qui donnera le programme "Mourafaka" pour le soutien et l'accompagnement des coopératives nouvellement créées, la révision du statut des coopératives et l'adoption de mesures dans le domaine de la commercialisation. De même, le ministre a indiqué qu'un projet de loi relatif aux coopératives sera soumis au gouvernement au cours des prochaines semaines.
Pour sa part, le directeur de l'ODCO, Abdelkader El Alami, a relevé que les actions de sensibilisation ont favorisé la création de 909 coopératives, soit une hausse de 49% par rapport à 2009. S'agissant du programme 2011, M. El Alami il a annoncé que l'Office oeuvrera à concrétiser les objectifs de plusieurs programmes nationaux et à porter à 1.000 le nombre des coopératives agréées en 2011

Les efforts seront renforcés afin de concrétiser les objectifs du programme "Mourafaka", promouvoir la commercialisation des produits des coopératives et mettre à niveau ces structures, a-t-il dit

Par ailleurs, il est à noter que pour le seul mois de novembre, 106 nouvelles coopératives ont été créées et dotées d'un capital de 2.167.900 DE

Les nouvelles entités agréées, qui comptent 1.451 adhérents, ont créé 1.290 postes d'emploi et projettent d'investir dans les 4 prochaines années 8.671.600 DH, ce qui occasionnera la création de 5.804 emplois, indique mercredi un communiqué de l'Office du développement de la coopération (ODCO). Les coopératives agréées concernent les secteurs de l'agriculture (78 coopératives), de l'artisanat (11), de l'habitat (7), des denrées alimentaires (3), de l'argan (3), de l'alphabétisation (2), de la pêche (1) et des plantes médicinales (1), précise la même source.

Elles sont implantées au niveau des régions de Tanger-Tétouan (28), Souss-Massa-Draâ (10), Fès-Boulmane (9), Oued Eddahab-Lagouira (9), Guelmim-Smara (8), Taza-Al Hoceima-Taounate (8), Laâyoune-Boujdour (6), Marrakech-Tensift-El Haouz (5), Tadla-Azilal (5), Chaouia-Ouardigha (3), l'Oriental (3), Meknès-Tafilalt (3), Rabat-Salé-Zemmour-Zaers (3), Gharb-Chrarda-Beni Hssen (3) et Doukkala-Abda (3). Quant aux coopératives féminines nouvellement agréées durant la même période, elles ont atteint 14 unités regroupant 136 femmes dont la majorité appartient au monde rural. En outre, il est à rappeler qu'une rencontre a été récemment organisée sous le thème "Quelles mesures pour l'intégration de la femme dans le développement à travers les coopératives". Au cours de cette rencontre, M. Baraka a souligné que les coopératives féminines constituent un moyen efficace pour la lutte contre la pauvreté et la création d'emplois. Le ministre a notamment insisté sur la sensibilisation et l'accompagnement des femmes désirant créer des coopératives en vue de réaliser les objectifs escomptés.

Restructuration dans la pêche maritime

La ville d'Agadir a abrité récemment un atelier sur la restructuration du mouvement coopératif dans le secteur de la pêche maritime, à l'initiative du ministère de tutelle et de la Chambre des pêches maritimes de l'Atlantique-centre. Si l'importance du mouvement coopératif dans la promotion et l'encadrement des activités de la pêche artisanale n'est plus à démontrer, des progrès restent encore à faire en termes de gestion et d'organisation des coopératives pour favoriser le développement du secteur, indique-t-on auprès des initiateurs de la rencontre


La dynamique actuelle de la création des coopératives, qui s'insère dans les orientations stratégiques du Maroc en matière d'économie sociale et de promotion des activités génératrices de revenus, nécessite une mise au point sur les modalités de gestion, un recentrage des objectifs et une plus grande synergie entre les composantes du tissu coopératif», explique la même source.

Source : WEB  Par L.O. avec MAP | LE MATIN