Entretien avec Anass Alami, DG de la CDG

Entretien avec Anass Alami, DG de la CDG

«La CDG est un aménageur-développeur global et intégré»

 \"http://www.lematin.ma/Images/Picto/flecheRouge.gif\" Publié le : 29.12.2010 | 11h03

Le matin : La CDG a été le partenaire officiel du 5e Congrès des agences urbaines sur le thème : «25 ans de paysage urbain. Pourquoi un tel choix ?».

Anass Alami : Le Groupe CDG a été associé à la 5e journée nationale des agences urbaines, d'abord en tant que partenaire officiel de l'événement via nos filiales CDG Développement, CGI, MedZ, Foncière Chellah et Madaëf, mais aussi en tant qu'opérateur directement intéressé par la réflexion sur les problématiques et défis de développement de nos villes. Notre pays connaît une urbanisation accélérée qui n'en est qu'à ses débuts et les villes marocaines doivent se préparer aux défis de pouvoir accueillir, dans les années qui viennent, de plus en plus d'habitants dans les meilleures conditions. Le développement urbain figure donc assurément parmi les priorités de l'action publique. Il est vrai que de nombreux programmes et chantiers consacrés à la ville ont été ouverts comme il en a été fait état au cours du forum pour améliorer la qualité de vie urbaines des Marocains

 
Nous sommes cependant appelés à déployer davantage d'efforts en termes de mise à niveau urbaine et d'amélioration du paysage et de l'aménagement urbain, et ce, dans une logique de développement durable et responsable qui est maintenant connue et portée par des bases internationales édictées lors des Conférences de RIO, conférence de Copenhague, Conférence de Cancun… La ville s'appréhende de plus en plus dans la complexité, non seulement parce que la ressource du foncier est limitée mais aussi parce que l'urbanisme se décline de plus en plus comme un projet partagé avec les acteurs de la ville et avec les habitants et que les enjeux de compétitivité entre villes et métropoles se multiplient. Cela requiert une évolution constante tant dans les méthodologies que dans les outils de travail. L'une des principales vocations du Groupe CDG est justement d'être un opérateur accompagnant la mutation urbaine du Maroc, métier porté par notre Holding CDG Développement. Il est fort d'une expertise et d'un savoir-faire en matière d'incubation, de promotion et d'intégration de projets complexes de développement territorial, et ce, dans une perspective de long terme. Les projets phares lancés en accompagnement des grandes stratégies sectorielles de l'Etat en sont la preuve. Je peux citer, à titre d'exemple les programmes Emergence, Maroc-Vert, Halieutis, Plan Azur, Stratégie logistique, Stratégie énergétique, etc. Le Groupe CDG se positionne aujourd'hui en tant que partenaire privilégié des collectivités locales pour l'intégration et l'exploitation de services urbains et aspire à être l'opérateur de référence des villes dans la gestion des équipements publics. Bien que présent sur un large spectre de secteurs d'activité stratégiques, l'un de nos domaines d'intervention prioritaire s'articule autour de l'aménagement du territoire

La CGI a accompagné pendant 50 années le développement des villes marocaines à travers de nombreux projets qui ont façonné le paysage urbain des grandes villes. Va-t-elle continuer à le faire et comment ?


La Compagnie générale d'investissement, c'est un demi-siècle de réalisations, c'est aussi beaucoup de volontarisme et une vision stratégique d'un aménageur développeur global et intégré. La CGI de départ, créée par la CDG en 1960, s'est transformée en 2004 en CDG Développement pour répondre à l'étendue et à la diversité de ses nouvelles missions. La CGI se distingue par la diversité de ses métiers déclinés sur toute la chaîne de l'immobilier, répond aux besoins du marché, que ce soit ceux des particuliers, des entreprises ou des investisseurs institutionnels. Ses interventions se situent dans un large périmètre, celui de la promotion immobilière et celui de la maîtrise déléguée d'ouvrage. Nous continuons certes à affirmer notre polyvalence en restant présents sur tous les secteurs, logement, villas, complexes commerciaux, résidences d'habitations sécurisées, résidences intégrées dans les zones touristiques, mais nous avons pour ambition de marquer de notre empreinte le paysage urbain national

 
En s'appuyant sur la synergie du groupe, la CGI accompagne les transformations urbaines de notre pays et contribue dans un contexte de mondialisation et de création de pôles de compétitivité, à la modernisation et à l'attractivité des grandes villes. Les grands projets que nous avons lancés à Marrakech, Tanger, Rabat avec le centre multiculturel de l'Agdal ou la Marina de Casablanca ne sont pas seulement synonymes de rénovation des villes mais de capacités à penser stratégique à l'échelle de la ville, du pays et de la région.


Le projet de la Marina de Casablanca, pour ne prendre que cet exemple, va réconcilier la grande métropole avec la nature grâce aux jardins de la Scala et à la coulée verte. Réconciliation avec la mer également en réhabilitant la médina et le cœur historique de la ville. Ce projet, inscrit dans la dynamique des Orientations royales est exceptionnel à plusieurs titres. Le port qui a été longtemps l'artère nourricière du pays tout entier est aujourd'hui dans le contexte de mondialisation un des atouts maître du pays, une vitrine de cette grande métropole qui a une tradition industrielle, une main d'œuvre, une logistique, un centre financier. Casablanca, qui est le cœur du dispositif économique du pays, a besoin d'une place portuaire, d'un port urbain de tourisme, de pêche, de croisière autour duquel vont s'articuler différents projets. Casablanca cosmopolite, moderne, veut se positionner en pôle international et en carrefour d'échange .Tous les acteurs de la ville y travaillent.


Des scénarios similaires sont en œuvre pour les autres villes comme Marrakech, Tanger ou Rabat et demain dans d'autres villes


Ces grands projets d'aménagement, de transformation, de réhabilitation urbaine, mais aussi de création de grands pôles urbains ont une incidence sur nos modes de pensée, de conception et d'action, sur notre capacité d'ouvrage et capacités de consultation, de négociation avec nos partenaires, avec les collectivités locales, les agences, les communes, les municipalités

Réussir une politique de partenariat avec une pluralité d'intervenants, à travers plusieurs institutions, exige de nouvelles logiques d'efficacité, d'innovation, des capacités à saisir les opportunités, à mener des initiatives, à conduire des processus d'action et à réussir des maillages entre les différents acteurs


D'autant qu'à côté de ce métier d'opérateur et d'aménageur, vous développez des services aux collectivités. Quels sont ces services ?


Les pôles urbains mixtes intégrés à grande échelle, les infrastructures majeures pour le développement de l'économie nationale et les services aux collectivités locales constituent nos principaux métiers. Mais la valeur ajoutée du Groupe CDG est d'apporter une cohésion à la mise en œuvre de ces grands projets urbains structurants, grâce à une expertise prouvée en ingénierie de projets, une assise financière solide, un statut d'interface privilégié de l'Etat et une capacité à fédérer des interlocuteurs locaux, nationaux et internationaux. Ainsi, l'approche du Groupe CDG est pragmatique et veille à une étroite concertation et collaboration avec les autorités locales, et notamment avec les agences urbaines. Nous opérons principalement via des structures privées dédiées, crées afin de garantir la meilleure efficacité dans la phase d'aménagement et de développement, dans des délais de réalisation optimaux

 
Un appel à contribution des meilleurs opérateurs nationaux et internationaux vise à offrir à nos projets une qualité irréprochable. Enfin, les projets sont conduits en bonne intelligence avec l'ensemble des parties prenantes, dont les élus, les autorités (dont beaucoup sont parmi nous aujourd'hui : ministère de l'Intérieur, wilayas, préfectures, …) et, évidemment, les agences urbaines. Notre responsabilité nous a amené à nous interroger dernièrement sur les meilleurs moyens d'envisager l'avenir afin que nous puissions assumer nos responsabilités dans les meilleures conditions possibles. C'est ainsi que nous avons pu identifier 5 piliers stratégiques pour le développement futur de CDG Développement

 

Le Premier pilier c'est notre métier de base, l'Aménagement et développement urbain intégré : afin d'accompagner le Maroc dans sa mutation urbaine, en tant que concepteur, planificateur et intégrateur de grands projets complexes multi-composantes. Les exemples de projets sont nombreux, je citerais Zenata : modèle de ville nouvelle qui ambitionne de rééquilibrer la croissance démographique de Casablanca et contribuer à faire émerger un nouveau concept urbain au nord de Casablanca, autour d'un pôle santé, Anfa : projet d'envergure, aux côtés du projet Casablanca Marina, qui vise à positionner la ville de Casablanca au rang de métropole internationale tout en reflétant un nouveau mode de partenariat urbanistique, Urba Pôle d'Oujda : bel exemple de renouvellement et de restructuration d'un centre urbain visant à valoriser l'attractivité de la ville, Jnane Saïss à Fès …


Le deuxième pilier, c'est la promotion et développement immobilier : qui constitue le cœur de métier historique et principal moteur de croissance du Groupe à long terme, en lien avec le développement des villes marocaines. Les exemples de projets sont également nombreux. Je pense à Casablanca Marina, Casa Green Town, Arribat Center à Rabat, Port de plaisance Mdiq, Taghazout, Oued Chbika ..

 

Le pilLe pilier des services aux collectivités est une nouvelle création qui travaille également dans un nouvel environnement avec les sociétés mixtes ?

Quels sont ces projets ?



Ceux des Parkings, la Gestion des déchets, les Sociétés d'Economie mixte de Témara, Casablanca et Marrakech … Au niveau des Infrastructures, nous opérons en qualité d'accompagnement ciblé pour la réussite de plans sectoriels clés et de projets majeurs pour l'économie nationale. Là aussi, les projets sont nombreux, je pense à Casanearshore, Technopolis à Rabat, Haliopolis à Agadir, Agropole à Meknès et Berkane, Technopole d'Oujda Fès Shore, Marrakech Shore… Autant de zones industrielles offshore développées dans l'objectif de créer une réelle dynamique économique territoriale

 

Pour avoir une idée globale, je n'oublierai pas ce qu'on appelle les Métiers « enablers » dans lequel nous nous positionnons comme leviers d'accélération du développement du groupe. Je pense au BTP, Ingénierie, facility management… Nous comptons à l'avenir explorer les métiers liés aux énergies renouvelables, aux transports urbains, à la distribution d'eau et d'électricité et aux services municipaux

------------------------------------------------------------------------

Amplification de l'urbanisation

Le Maroc est entré depuis déjà des décennies dans une phase accélérée d'urbanisation. Ce processus d'urbanisation soutenu est loin d'arriver à son terme. Il est prévu que La population urbaine augmentera de 8 millions d'habitants entre 2004 et 2030, a souligné la Fédération des agences urbaines du Maroc (Majal). Cette évolution a déjà fortement marqué nos villes et ne passera pas sans conséquences sur leur devenir, nous met-elle en garde. La ville marocaine est confrontée à plusieurs défis d'ordres quantitatif et qualitatif. Aussi pour faire face à ces derniers, le développement urbain figure désormais parmi les priorités de l'action publique à travers toutes les formes d'interventions en matières de planification, de gestion et de fabrication de la ville dans tous ses aspects global et sectoriel


Cette prise en charge a engendré un dynamisme remarquable et des avancées certaines, en témoignent les différents programmes et chantiers ouverts consacrés à la ville. Cependant, malgré les efforts consentis par notre pays, touchant différents niveaux d'intervention, les déficiences presque généralisées de la croissance urbaine restent loin d'être maîtrisées et les tendances lourdes des processus d'urbanisation poussent davantage à l'éclatement de la ville et à la dégradation du cadre de vie qu'elle offre


C'est ce qui explique amplement la recherche d'outils efficaces pour doter les agences urbaines de nouveaux outils et moyens pour accompagner le développement territorial et urbanistique de notre pays. «Du projet du renouvellement urbain au projet de Plan vert en passant par la mise à niveau urbaine, des défis qui invitent les agences urbaines d'être plus réactives, plus proches des préoccupations actuelles et plus qualifiées pour traiter des enjeux urbains de demain», a rappelé la Fédération des agences urbaines du Maroc

Pour sa part, Abdeslamn El Mesbahi a appelé à la mise en place d'une stratégie nationale pour le développement urbain. Il a également souligné lors de cette rencontre que «les agences urbaines doivent accélérer la cadence de réalisation, ce qui exige l'unification des efforts des différents intervenants dans la chose urbaine. Reste que ces structures ont aujourd'hui, besoin de nouvelles procédures qui complèteront celles existantes, notamment celles relatives au renouvellement urbain et la construction écologique et le développement durable. ». Et d'ajouter : «Ces actions nécessitent la révision du rôle de l'agence urbaine pour lui permettre d'apporter un accompagnement technique aux collectivités locales et de bien s'acquitter de l'aménagement du territoire, de l'encadrement, en plus de ses missions traditipersonnelles».

Source : WEB  Par Yassine Idrissi | LE MATIN