Stratégie : Energies renouvelables

Stratégie : Energies renouvelables

 

Le Maroc et l'Allemagne promeuvent l'énergie propre

\"http://www.lematin.ma/Images/Picto/flecheRouge.gif\" Publié le : 31.01.2011 | 14h56

Les deux pays ont signé une déclaration commune pour élargir la coopération bilatérale au domaine des énergies renouvelables et de l'environnement.

L'ambitieuse stratégie marocaine visant à faire des énergies renouvelables une source sûre de l'énergie à l'avenir pour atténuer la double dépendance du Maroc de l'énergie fossile et de l'étranger dans le domaine énergétique, tout en préservant l'environnement et en favorisant le développement durable, séduit de plus en plus les partenaires du Royaume

Il en est ainsi de l'Allemagne dont la coopération avec le Maroc faisait déjà depuis longtemps une place de choix au secteur énergétique et qui a profité du lancement de la nouvelle stratégie nationale en matière des énergies renouvelables et des programmes concrets à ce sujet pour greffer sa coopération avec le Maroc sur ces nouveaux plans

Ainsi, les deux pays ont signé, la semaine dernière à Berlin, une déclaration commune dans laquelle ils soulignent leur détermination à élargir la coopération bilatérale au domaine des énergies renouvelables et l'environnement

Cette déclaration a été signée par les deux ministres en charge du département de l'Energie dans les deux pays respectifs, Amina Benkhadra et Katharina Reiche. Cet accord stipule que la coopération entre les deux pays dans ce domaine devra porter sur trois piliers, selon la MAP. Le premier pilier concerne l'élargissement de la coopération et des échanges dans le cadre de la réalisation du projet marocain intégré de l'énergie solaire

Ce qui devra se traduire par les échanges d'informations et d'expertises relatives aux aspects juridique, financier et technologique. D'une manière plus concrète, les deux parties se sont mises d'accord pour désigner un expert allemand auprès du département de l'énergie au ministère de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement pour développer la communication et la coopération entre les deux ministères, en ce qui a trait aux sujets précités, et de mettre en place un réseau d'échange au niveau des intervenants dans le secteur aussi bien au Maroc qu'en Allemagne

 


Les ministères des deux pays examineront également la question de l'exportation de l'énergie électrique vers l'UE, en général, et l'Allemagne, en particulier, ainsi que la possibilité d'élargir la coopération pour englober des initiatives régionales visant le développement des énergies renouvelables et l'exportation de l'énergie verte

S'agissant du deuxième pilier de cette coopération, il concerne l'échange des expertises en matière de valorisation des énergies renouvelables et de protection de l'environnement, la mise en place d'un cadre juridique pour le développement et la gestion des énergies renouvelables, et les mesures d'accompagnement pour l'émergence d'un nouveau secteur industriel, à travers notamment la formation et l'encouragement de la recherche

Les deux ministères prévoient de pousser leur coopération plus loin dans ce domaine, puisqu'ils ont convenu, dans le cadre du troisième pilier, de soutenir le plan solaire méditerranéen, qui vise à accroître l'utilisation des énergies renouvelables et à renforcer l'efficacité énergétique dans la région

A noter que la signature de cette déclaration a eu lieu à l'occasion de la tenue la semaine dernière au siège du Bundestag (Parlement) d'un forum sur le programme marocain des énergies renouvelables, en présence de la ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Mme Amina Benkhadra, et de plusieurs membres du gouvernement allemand.

Cette rencontre a notamment permis à Mme Benkhadra et au président du directoire de l'Agence marocaine de l'énergie solaire, Mustapha Bakkoury, de présenter les grandes lignes du projet marocain intégré de l'énergie solaire et les étapes parcourues dans la réalisation des grands projets relatifs aux énergies renouvelables inscrits dans le cadre de la stratégie nationale en matière d'énergie.

Projets de l'énergie solaire et éolienne

Lors du forum sur le programme marocain des énergies renouvelables à Berlin, la ministre marocaine a fait savoir que les projets intégrés de l'énergie solaire, d'une puissance globale de 2.000 MW, et d'énergie éolienne permettront au Royaume, à l'horizon 2020, d'augmenter sa part de la consommation d'électricité provenant de sources d'énergies renouvelables. De son côté, M. Bakkoury a relevé le développement que connaît la réalisation du projet intégré de l'énergie solaire et les étapes franchies à ce propos dans le site de Ouarzazate, qui représente un des cinq sites programmés aux côtés de Ain Béni Mathar, Foum Al Oued, Boujdour et Sebkhat Tah.

 

 Repères

 

 

Nouvelles centrales

 

 

 

 

\"http://www.lematin.ma/Images/Picto/flecheRouge.gif\"

Le parc éolien de Tanger 1 est doté d'une puissance de 140 MW avec un investissement de 2,75 milliards de DH. Le Projet marocain de l'énergie éolienne prévoit la construction de nouveaux parcs éoliens qui porteront la puissance électrique installée d'origine éolienne de 280 MW actuellement à 2000 MW en 2020.

 

 

 

\"http://www.lematin.ma/Images/Picto/flecheRouge.gif\"

A cet horizon, les centrales fonctionnant avec des énergies renouvelables représenteront 42% de la capacité électrique totale, le solaire, l'éolien et l'hydraulique occupant chacun 14%. La puissance électrique totale installée sera triplée en 2020 par rapport à son niveau actuel.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

\"http://www.lematin.ma/Images/pixel.gif\"

Source : web Par Lahcen Oudoud | LE MATIN