Grande affluence au marché des dattes

Grande affluence au marché des dattes

Les prix au souk de Derb Milan varient entre 13 et 45 DH, selon les variétés

présentées.

\"http://www.lematin.ma/Images/Picto/flecheRouge.gif\" Publié le : 01.08.2011 | 17h22

 

 

   

Dimanche 31 juillet, il est près de15h. Le célèbre quartier des dattes à Derb Milan est pris d'assaut, comme à chaque Ramadan, par de nombreux visiteurs. Sur place, les clients, qui sont encore moins nombreux à investir la place, viennent découvrir les multiples formes et goûts des dattes importés des régions d'Errachidia, de Ouarzazate, de Zagora, de Tata ou de Figuig.

 

 

 

 

 

 

 

\"http://www.lematin.ma/Images/pixel.gif\"

«Nous avons les dattes du pays mais les produits de la Tunisie sont plus appréciés par les Casablancais», nous confie un vendeur de dattes. Et d'ajouter que plusieurs familles préfèrent acheter des boîtes de 5 kg de dattes tunisiennes que de se procurer ce fruit en provenance du Maroc en détail. En réalité, les vendeurs et grossistes de Derb Milan préfèrent vendre les dattes en paquet, notamment celles acheminées de la Tunisie. Ces dernières sont vendues à 30 DH le kilogramme, à condition d'en acheter 5 kg. Autre variété de ces fruits de palmiers qui a la cote à «Zenkat Tmar» (rue des dattes) est celle en provenance d'Algérie. Cette dernière est parmi les produits les plus chers de la place. A 40 DH le kilogramme, les commerçants se vantent de vendre «une marchandise de qualité». «Ce sont des dattes de la saison. Elles sont très sucrées et encore avec leurs branches», affirme un vendeur de plusieurs variétés de fruits secs. Par ailleurs, les dattes des Emirats Arabes Unis sont également très convoitées. Vendues à 18 DH le kilogramme, elles attirent les amateurs de dattes de bonne qualité.

S'agissant des produits marocains, des étalages de Madjhoul, Jihel, Sayyer, Boufgous, Bouslikhène… colorent l'entrée des magasins. Le ton sûr, les commerçants affirment que les dattes de Zagora sont réputées pour être les meilleures du Maroc. Néanmoins, ils ajoutent qu'ils vendent du congelé. «Les dattes marocaines de cette année ne sont pas encore prêtes», nous affirme l'un des vendeurs. Le quartier des dattes de Derb Milan propose des délicieuses drupes brunes à 13, 25, 30 ou 45 dirhams, selon leurs régions d'origine. «J'ai acheté des bonnes dattes de Zagora à 25 dirhams. Cependant, il faut dire que cette année les tarifs de «Zenkat Tmar», ne diffèrent pas des autres marchés et des grandes surfaces. La seule particularité est qu'ici, tout le monde trouve ce qu'il cherche», affirme une habitante de Derb Milan.

Les magasins de cette ruelle décorée aux couleurs d'oasis marocains attirent aussi bien les petites bourses des quartiers avoisinants que les clients plus aisés ou les détaillants, qui cherchent à économiser 1 à 2 DH par kilo.

«Je préfère acheter deux corbeilles de dattes de 5 kg chacune au lieu d'être obligé de refaire mes courses à la mi-ramadan. Ainsi, je peux économiser jusqu'à 20 dirhams et éviter la flambée des prix que connaît ce marché durant le mois sacré», confie un autre client. «Certes, on trouve une grande variété sur le marché des dattes mais les prix ne sont pas à la portée de tous», indique un père de famille. «On essaie d'expliquer aux gens la particularité de chaque type et surtout de leur donner une idée sur toutes les charges qu'on supporte pour acheminer les dattes jusqu'à Casablanca», nous confie un vendeur de dattes originaire de Zagora. Cet homme quadragénaire connaît tous les souks de la région de Zagora, d'Agdz et de Ouarzazate pour acheter les dattes avant de prendre la route vers Casablanca

Cette opération peut durer des semaines, voire même des mois. Pour se préparer au mois du Ramadan, certains commerçants procèdent autrement. Ils commandent les meilleures variétés de dattes chez les producteurs. Une fois la marchandise achetée, ils la stockent en attendant l'approche du mois sacré. Les vendeurs originaires des régions lointaines se réunissent pour louer les camions qui transporteront leurs marchandises. Une fois sur place, chacun récupère ses caisses numérotées et commence la vente

Ainsi, les prix des dattes marocaines varient selon les tarifs des premiers fournisseurs et les charges de transport. Toutefois, leur qualité est toujours la même. Chose qui les rend quand même très convoitées par la clientèle locale et les connaisseurs de dattes de bonne qualité.

Les bienfaits des dattes

La datte fraîche renferme une forte concentration d'antioxydants, principalement des caroténoïdes et des composés phénoliques. Sa valeur énergétique est de 287 kcal par 100 grammes. Elle est très riche en sucres (glucose, fructose et saccharose). Elle contient également des vitamines (B2, B3, B5 et B6), une faible quantité de vitamine C ainsi que des sels minéraux (potassium et calcium)

 
Elle est également riche en chrome (faisant passer l'envie de sucre), ainsi qu'en fibres. Les dattes fraîches renferment une forte concentration d'antioxydants, principalement des caroténoïdes et des composés phénoliques. Ainsi, un apport substantiel d'antioxydants fourni par les fruits et les légumes peut réduire le risque de maladies cardiovasculaires et de certains types de cancers. Les dattes séchées renferment également une quantité appréciable d'antioxydants, bien que plus faible que dans les dattes fraîches. En effet, une certaine quantité se perd durant la déshydratation, puisque plusieurs antioxydants sont solubles dans l'eau. Une portion de 25 g de dattes (trois fruits) fournit 2 g de fibres, ce qui représente 5 % à 8 % de la quantité de fibres recommandée par jour, soit 38 g pour les hommes et 25 g pour les femmes

 
Riches en glucides, les dattes sont un aliment de choix pour le travail musculaire, puisque les glucides sont un bon carburant pour les muscles. Les dattes séchées peuvent être très utiles durant une pratique sportive, notamment de longue durée et chaque fois qu'on doit faire des efforts physiques importants ou prolongés.

Source : WEB  Par Nadia Ouiddar | LE MATIN