La main au Maroc de Khalid Gharib Entre art, symbole et tradition

La main au Maroc de Khalid Gharib   Entre art, symbole et tradition

 

 

Le livre propose une collection au-delà des superstitions primitives et des multiples expressions identitaires qui font le Maroc.

 

● L’auteur Khalid Gharib publie un livre retraçant l’histoire de la « Khamsa » à travers un captivant voyage dans l’histoire marocaine. Loin de toute prétention ésotérique, cet ouvrage propose une découverte de la « Khamsa » à travers les différentes mémoires du Maroc

● Récemment publié aux éditions Malika, le livre propose la première anthologie artistique et esthétique des différentes représentations de la main dans la culture marocaine.

 «Une journée heureuse commence par une découverte, se fortifie par des échanges et trouve harmonie et félicité quand le curieux, le passant et l’esthète accompagnent le soir vos passions », c’est en ces mots qu’on peut résumer la philosophie de Khalid Gharib. Attentif aux empreintes laissées par l’histoire dans les arts marocains. Cet auteur va au-delà des simples représentations artistiques, sondant toutes les aires culturelles du Maroc. L’ouvrage «La main au Maroc » propose une collection au-delà des superstitions primitives et des multiples expressions identitaires dont fait objet le Maroc. Un travail de gros calibre, que le lecteur peut voir dès le début de l’ouvrage.

Des représentations larges et exhaustives d’un ensemble de pièces, collectées dans toutes les ères culturelles du Maroc. Bijoux en métal nobles, imprimés, lampes, vêtements, tissages, broderies, manuscrits, amulettes et multiples objets utilitaires entourant aussi bien la vie quotidienne, que les grandes cérémonies. Il s’agit également, à travers cet ouvrage, de porter un regard sensible sur ces artisans et orfèvres, musulmans et juifs, qui dans une complicité fraternelle, ont façonné des formes et des styles dont les arts marocains se confortent toujours.

A ce titre, Khalid Gharib propose une lecture allant au-delà des simples superstitions primitives et des multiples expressions identitaires. C’est, en ce sens, une étude nous invitant à suivre le capturant voyage qu’il a fait autour de la « Khamsa » marocaine. Et ce, en partant à la découverte des multiples voies inexplorées de l’histoire marocaine, dépoussiérée et approfondie. Car la «Khamsa» a toujours investi de plusieurs significations dans la tradition marocaine. En amulette, ou en décor, elle porte des messages différents. Khalid Gharib décrypte pour nous quelques-uns de ces messages venus de mondes écroulés ou oubliés depuis, mais dont quelques feux ultimes se cramponnent à la «Khamsa».

Après avoir sillonné les continents, multiplié les pérégrinations entre l’Orient et l’Occident, relié le Machreq au Maghreb, la «Khamsa» s’est frottée en cours de route à de multiples civilisations, épousant toutes les croyances. Et ce n’est qu’au bout de toutes ces aventures qu’elle a finalement choisi une terre d’élection, un royaume, le Maroc. A noter que les collections présentées dans ce livre sont, également, le fruit d’une riche collaboration avec des collectionneurs comme Paul Dahan et Bill Gross.

Ces derniers ont partagé leurs passions pour la «Khamsa» : symbole immortel d’une mémoire allant au-delà des frontières. Aussi, les pièces glanées par Bill Gross et Paul Dahan trouvent dans ce livre sur la « Khamsa » de Khalid Gharib, des pages amicales. Les textiles, les bijoux et les manuscrits disent dans la pluralité des graphismes, les résonnances que la main rencontre dans la mémoire marocaine à travers des objets, des écrits et des bénédictions attestant de l’ouverture et de l’histoire de ce pays.

 

 

 

 ________________

Bio express…

Spécialiste de la poterie marocaine et des bijoux citadins, Khalid Gharib est propriétaire de la galerie Khalid Art Gallery à Marrakech. Il est aussi l’auteur de l’ouvrage « Maroc, deux passions, une mémoire » publié en 2007 par Malika éditions et Khalid Art Gallery. A noter que ce nouvel ouvrage représente la 2e collaboration de Gharib avec Paul Dahan après l’ouvrage « Maroc, deux passions, une mémoire ». Un auteur exigeant et attentif aux empreintes laissées dans les arts marocains par les mémoires passées…

Repères

•          ■ Genre : Beaux-arts, histoire de l’art

•          ■ Pages : 207 pages

•          ■ Format : 28 X 25 cm

•          ■ Auteur : Khalid Gharib

•          ■ Editeur : Malika éditions

•          ■ Titre: « The hand in Morocco : art, symbol and tradition »

•          ■ Langue : français et anglais.

Publié le : 24 Avril 2012 –

Source : WEB  Par  Afaf Sakhi, LE MATIN